LE DIRECT
Cité Lacustre, 1897. Par l'illustrateur Fernand Cormon (1845 - 1924). Collotype d'après une aquarelle. Les "cités lacustres" étaient des villages néolithiques dans le Jura.
Épisode 26 :

Histoires d'eaux : civilisations lacustres et tsunami sur le lac Léman

53 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la 4ème édition du festival Histoire et Cité dont le thème est cette année "Histoires d'eaux", la Fabrique de l'histoire est en direct des studios de la RTS à Genève pour une émission consacrée à l'histoire des civilisations lacustres, et au mystérieux tsunami du lac Léman de 563...

Cité Lacustre, 1897. Par l'illustrateur Fernand Cormon (1845 - 1924). Collotype d'après une aquarelle. Les "cités lacustres" étaient des villages néolithiques dans le Jura.
Cité Lacustre, 1897. Par l'illustrateur Fernand Cormon (1845 - 1924). Collotype d'après une aquarelle. Les "cités lacustres" étaient des villages néolithiques dans le Jura. Crédits : Universal History Archive/UIG - Getty

Emmanuel Laurentin et Anaïs Kien sont aujourd'hui en direct de Genève à l'occasion du festival Histoire et Cité, qui se déroule entre Genève, Lausanne et Sion. Cette édition est axée sur le thème "Histoires d'eaux", comme l'annonce le programme : 

Indispensable à la vie, l’eau a influencé le développement des sociétés humaines, leurs migrations et la manière dont elles se sont pensées. De l’installation des premiers campements paléolithiques à proximité des points d’eau aux rivalités entre peuples pour le contrôle des oasis, des rivières et des ports, des premiers travaux d’irrigation et d’aménagement des fleuves à l’émergence des grandes civilisations, les enjeux aquatiques sont déterminants et toujours d’actualité. 

Le château de Chillon, et la Dent du Midi, Lac Léman, Suisse entre 1890 et 1900.
Le château de Chillon, et la Dent du Midi, Lac Léman, Suisse entre 1890 et 1900. Crédits : Universal History Archive/UIG - Getty

Des tsunamis sur le lac Léman

Notre barque s’endort, ô Thoune ! sur ta mer,                            
Dont l’écume à la main ne laisse rien d’amer ;                            
De tes flots, bleu miroir, ces Alpes sont la dune.

Lamartine n'est pas le premier à comparer le lac Léman à un miroir, dans ces quelques vers du poème "Ressouvenir du lac Léman", tiré des Méditations Poétiques. Il faut dire que les lacs en général ne sont pas connus pour leurs flots agités. Et pourtant ! Pour ouvrir cette émission, la géologue Stéphanie Girardclos nous apprend que la paisible étendue suisse a déjà été secouée plusieurs fois par d'immenses vagues, dont elle étudie les traces géologiques, notamment en 563.

Ce qui est passionnant, c'est l'apport réciproque des disciplines. Pour nous géologues, le fait d'avoir eu cette information historique et ces textes nous a permis de mettre une date précise, et d'avoir des indications sur le scénario qui a déclenché le tsunami, informations qu'autrement nous n'aurions jamais eues. Et à l'inverse, en ayant trouvé ce dépôt gigantesque au fond du lac et en l'ayant daté de cet âge-là, on a pu authentifier les deux sources historiennes, Marius d'Avanche et Grégoire de Tours, et utiliser la modélisation numérique pour mettre des chiffres dessus : la vitesse de déplacement, la hauteur de la vague... Stéphanie Girardclos

Retrouvez Stéphanie Girardclos dans le cadre du festival pour la table-ronde "«Le Léman, sortant de ses deux rives… ». Le tsunami de 563" ce vendredi 29 mars de 14h à 15h15 à l'Université de Genève.

"Reconstitution historique d'un village lacustre sur le lac de Constance", Allemagne, illustration de 1877
"Reconstitution historique d'un village lacustre sur le lac de Constance", Allemagne, illustration de 1877 Crédits : Getty

La "fièvre lacustre" d'hier et d'aujourd'hui

Nous recevons en deuxième partie d'émission Marc-Antoine Kaeser, directeur du musée du Laténium, le plus grand musée archéologique de Suisse. C'est que la "fièvre lacustre", cette passion archéologique née au XIXème siècle pour les civilisations du passé vivant près des lacs, a laissé des marques profondes. Tout commence en 1854, alors que l'hiver très sec fait baisser le niveau du lac Léman, permettant la révélation de vestiges d'un village désormais englouti, puis un autre au gré des recherches, puis un autre : Ferdinand Keller, président de la Société des antiquaires du canton, postule alors l'existence d'une civilisation palafittique (vivant sur pilotis). A la faveur de l'intérêt nouveau pour la préhistoire, les "lacustres" gagnent le débat public, les lettres et les arts, et rejoignent le Panthéon des héros nationaux. Si une grande part de mythe accompagne le discours sur les lacustres, aujourd'hui profondément remis en question, il n'en reste pas moins que cette effervescence eu pour résultat la multiplication des entreprises archéologiques et des campagnes de documentation, laissant au musée du Laténium un héritage archéologique d'une densité exceptionnelle.

À mon sens, cela va bouleverser l'archéologie préhistorique elle-même, qui jusqu'alors s'était focalisée sur des fouille des tombes ou des champs de bataille. La fouille de ces établissements littoraux sur les rives des lacs en Suisse va donner accès à la vie, à la vie dans ces temps ignorés de la mémoire humaine. Les conditions de conservations extraordinaires des éléments organiques dans des sédiments humides, à l'abri de l'air et des pressions, vont donner aux archéologues une vision de ces temps préhistoriques extrêmement vivante qui va les conduire à définir une civilisation qui se caractérise par tout cet élément très domestique, très calme, tranquille. Si vous fouillez une tombe de Gaulois, il va être enterré avec sa parure et ses armes, ses attestations de vanité "typiquement française" pour le Suisse du XIXème siècle, alors que quand on fouille un habitat on va trouver des ustensiles de cuisine, et on se dit "Ça, c'étaient des gens tranquilles". Et surtout, on va trouver quantité d'outils : on se dit alors que dès la préhistoire, le Suisse était un travailleur ! Marc-Antoine Kaeser

Retrouvez Marc-Antoine Kaeser dans le programme du festival pour la conférence "La puissance évocatrice des cités lacustres" ce samedi 30 mars de 14h à 15h à l'Université de Genève.

L'histoire se binge-watch

Et pour clôturer cette émission, l'historienne Thalia Brero vient nous présenter la saison 2 de son projet The Historians : Les séries TV décryptées par les historiens dont elle est la co-éditrice. Entre reconstitution historique minutieuse et anachronismes assumés, le format visuel favori de ces dernières années entretient des rapports profonds à l'histoire et à sa fabrique la plus récente. Après avoir analysé Vikings, Kaamelott ou Masters of Sex, les Historians se penchent sur Rome, Penny Dreadful ou The Walking Dead.   

Bibliographie

Intervenants
  • Directeur du Laténium, Parc et musée archéologique Professeur associé à l’Université de Neuchâtel en Suisse
  • Maîtresse d'enseignement et de recherche en géologie de l’environnement
  • Historienne du Moyen Âge et de la première modernité, maître-assistante à la Maison de l’histoire de l’Université de Genève, post-doctorante à l'Université de Gand

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......