LE DIRECT

Rediffusion : La Gueule Ouverte (1972-1980), le journal qui annonçait la fin du monde

55 min
À retrouver dans l'émission

Rediffusion : La Gueule Ouverte (1972-1980), le journal qui annonçait la fin du monde
Rediffusion : La Gueule Ouverte (1972-1980), le journal qui annonçait la fin du monde
Rediffusion : La Gueule Ouverte (1972-1980), le journal qui annonçait la fin du monde © Radio France Poursuite de notre semaine de rediffusions et retour sur un organe important aux origines de l'écologie politique. ***La Gueule Ouverte* (1972-1980), le journal qui annonçait la fin du monde** , un documentaire de Thomas Baumgartner et Christine Robert. En novembre 1972, paraît le premier numéro du mensuel La Gueule Ouverte, fondé par Pierre Fournier. Depuis la fin des années 60, Pierre Fournier, dessinateur à Hara-Kiri et Charlie-Hebdo, réalise chaque semaine une chronique de deux pages, sensibilisant 150 000 lecteurs aux questions (naissantes) de l'écologie. Visionnaire pour les uns, rétrograde et anti-progrès pour les autres, Pierre Fournier s'engage dans les luttes anti-nucléaire du début des années 70 : Fessenheim, Bugey... A la suite desquelles, l'idée arrive : pourquoi pas un "journal à Fournier" ? Ce sera La Gueule Ouverte. Fournier, qui était cardiaque, meurt prématurément au quatrième numéro. Mais il a eu le temps de défricher le terrain et de constituer une équipe. A contre-courant de toute la presse traditionnelle de l'époque, La Gueule Ouverte parle d'écologie pendant huit ans : le nucléaire, l'amiante, la "malbouffe", la fin du pétrole, le gaspillage de l'eau, le bétonnage de la montagne et des littoraux... Des sujets qui sont abordés pour la première fois aussi systématiquement. "*Pendant 8 ans, nous avons sorti des scoops !* ", affirme aujourd'hui Henri Montant, alias Arthur, qui fait partie des fondateurs. La Gueule Ouverte, qui encourage René Dumont en 1974, premier candidat écolo à une élection présidentielle, prépare aussi l'expression politique de l'écologie. Daniel Cohn-Bendit y est interviewé en 1978, Brice Lalonde et les Amis de la Terre sont proches de l'équipe, Jean-Luc Bennahmias écrit des articles dans les dernières années... Autant de noms qu'on recroisera dans les années 80 et 90 sur la scène politique. "*Si l'écologie fait aujourd'hui partie des préoccupations c'est bien sûr par nécessité, mais aussi parce que nous avons introduit ce langage à une période* ", analyse Isabelle Cabut-Soulié, ancienne rédactrice en chef. La Gueule Ouverte, qui a régulièrement fait appel à des souscriptions de ses lecteurs pour se maintenir à flot, change de mains à la fin des années 70, suite à des tensions internes. Après une ultime nouvelle formule, le dernier numéro paraît le 29 mai 1980, avec pour titre : "Je t'aime, à bientôt". Avec les témoignages de **Danielle Fournier** (épouse de Pierre Fournier et journaliste), **Arthur** (cofondateur), **Isabelle Soulié** (rédactrice en chef), **Philippe Soulas** (dessinateur), **Philippe Delessert** (dessinateur et maquettiste), **Yves-Bruno Civel** (journaliste), **Delfeil de Ton** (journaliste). Et des lectures de textes et d'extraits d'articles par **Mano Solo** .
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......