LE DIRECT
L'ancienne ligne verte, avant la reconstruction du centre-ville de Beyrouth, en 1990.
Épisode 2 :

Beyrouth : oublier les ruines

53 min
À retrouver dans l'émission

Au début des années 1990, le centre-ville de Beyrouth, détruit par la guerre civile, est reconstruit dans l'objectif de le transformer en un lieu de divertissement et de consommation pour des touristes venus de tout le Moyen-Orient. Les ruines s'effacent devant les immeubles de standing...

L'ancienne ligne verte, avant la reconstruction du centre-ville de Beyrouth, en 1990.
L'ancienne ligne verte, avant la reconstruction du centre-ville de Beyrouth, en 1990. Crédits : Marc DEVILLE/Gamma-Rapho - Getty

La ligne verte, le passage du musée, la place des canons, Sodeco formaient alors une géographie symbolique de la guerre civile et de ses ravages urbains. Se rendre à Beyrouth aujourd’hui, c’est ne plus rien retrouver de cette géographie. La reconstruction du centre, pensé comme lieu d’attraction pour l’ensemble des touristes moyen-orientaux, a rasé la plus grande partie des ruines et reconstruit à leur place de grands immeubles de standing.

Vue de Beyrouth
Vue de Beyrouth Crédits : Renaud Dalmar - Radio France

Pour cette balade sur les traces architecturales de la guerre civile, nous nous promenons en compagnie de Habib Debs, architecte, et de Cécilia Pieri, chercheure en histoire urbaine à l’Institut français du Proche-Orient, de la place Sami Kassir à la Maison jaune, dernier vestige des affrontements bientôt transformé en musée.

Habib Debs, Cécilia Pieri et Emmanuel Laurentin sur la place des cannons à Beyrouth
Habib Debs, Cécilia Pieri et Emmanuel Laurentin sur la place des cannons à Beyrouth Crédits : Renaud Dalmar - Radio France

Beyrouth : Oublier les ruines, un documentaire d’Emmanuel Laurentin et Renaud Dalmar.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......