LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hugh Latimer, théologien protestant (1487-1555) offrant la nouvelle Bible au roi Henri VIII à la place de l'habituelle bourse remplie d'or, 1535
Épisode 2 :

Henri VIII, roi hérétique ?

51 min
À retrouver dans l'émission

Tout le monde connaît les portraits peints par Holbein d'Henri VIII, colosse à la barbe rousse, richement vêtu de soierie et de bijoux. Sa rupture avec le catholicisme en 1534 a orienté le destin religieux de la Grande-Bretagne. Mais cela suffit-il à faire de lui un "hérétique" ?

Hugh Latimer, théologien protestant (1487-1555) offrant la nouvelle Bible au roi Henri VIII à la place de l'habituelle bourse remplie d'or, 1535
Hugh Latimer, théologien protestant (1487-1555) offrant la nouvelle Bible au roi Henri VIII à la place de l'habituelle bourse remplie d'or, 1535 Crédits : Rischgitz - Getty

Emmanuel Laurentin et Anaïs Kien s'entretiennent avec Bernard Cottret, professeur émérite de civilisation des îles britanniques et de l'Amérique coloniale à l'Université de Versailles-Saint-Quentin et Alain Tallon, professeur d’histoire moderne à la faculté des lettres Sorbonne Université, spécialiste d'histoire des religions.

La source du schisme anglican serait donc à chercher dans une histoire d’amour et de divorce ?

Bernard Cottret : Cette explication d’un « roi amoureux » est donnée par les catholiques pour expliquer le fait qu'un roi si pieux au début de son règne ait pu prendre ses distances avec Rome. Popularisée par Bossuet puis par Voltaire, elle est un peu la relecture par le XVIe siècle du motif du nez de Cléopâtre. La réalité est pourtant un peu différente : si l'amour joue certainement un rôle dans cette affaire, les motivations d’Henri VIII sont surtout d’ordre diplomatique. Il y a un mouvement culturel qui se produit à partir des années 1530, dans une Angleterre qui était solidement arrimée au Saint-Siège et qui d’un seul coup va prendre ses distances. Il n’y a pas beaucoup d’hérésie dans cette affaire-là, mais plutôt une sorte de Brexit avant l’heure !

Si les rois de France ont l’habitude de rompre avec la papauté – comme ils l’ont fait à plusieurs reprises de la fin du Moyen Age jusqu’en 1512 avec la rupture avec le pape Jules II - et si les Français sont beaucoup plus révoltés par le Saint-Siège que les Anglais, c’est pourtant en Angleterre que la rupture va être la plus radicale...

Alain Tallon : En effet, l’exemple anglais est passionnant parce qu’il concentre toutes les contradictions de ce que l’on a pu appeler la « crise religieuse » du XVIe siècle. Mais la rupture n'est pas forcément celle que l'on croit. Henri VIII était un intellectuel. Comme François 1er et Charles Quint, il appartient à cette génération de souverains qui ont lu Erasme, qui sont persuadés qu’il faut une réforme de l’église sur le modèle humaniste. Contrairement à ce que l'on présente souvent, il n’y a pas de rupture entre le Henri VIII des années 1520 et le Henri VIII qui se fait chef de son église. Bon nombre des mesures de la réforme henricienne sont inspirées d’Erasme : une Bible traduite en anglais par exemple n’a rien de « protestant » dans le sens luthérien du terme, c’est une revendication humaniste qui date d'avant la Réforme. La rupture aurait pu se produire en France où les cercles intellectuels dans l'entourage de Marguerite de Navarre, sœur de François 1er, réclament une réforme humaniste du catholicisme.

Références des textes lus par Daniel Kenigsberg

  • Henri VIII, lettre d'amour à Anne Boleyn (autour de 1520)
  • Bossuet, Histoire des variations des Églises protestantes, 1688
  • Voltaire, Essai sur les mœurs, 1756
  • Henri IV, Réponse à l'instance & proposition que plusieurs font, que pour avoir une paix générale & bien établie en France, il faut que le roi change de religion et se range à celle de l'Église romaine, 1591

Bibliographie

Intervenants
  • historien, professeur émérite à l’université de Versailles-Saint-Quentin
  • Professeur d’histoire moderne à la faculté des lettres Sorbonne Université
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......