LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Briançon, capitale de la République des Escartons (1343-1789)
Épisode 4 :

Briançon, capitale des escartons (1343-1789)

52 min
À retrouver dans l'émission

Signée en 1343, la « Grande Charte des Libertés » entérinait l'autonomie du territoire des Escartons, entre Piémont et Briançonnais. 675 ans avant que des militants n'y accueillent des migrants, ces vallées transalpines défendaient déjà une organisation basée sur l'entraide et la solidarité.

Briançon, capitale de la République des Escartons (1343-1789)
Briançon, capitale de la République des Escartons (1343-1789) Crédits : Rene MATTES/Gamma-Rapho - Getty

Pendant plus de quatre siècles, Briançon a été la capitale économique et politique d'un territoire à cheval sur l'actuelle frontière franco-italienne, appelé les Escartons. « Escartonner » signifiait partager, c'est-à-dire répartir les charges et redistribuer l'impôt, dans des communautés vivant en haute montagne, dans un environnement souvent hostile. Pour défendre leur mode de vie fondé sur l'entraide et la solidarité, les Escartons négocièrent leur autonomie auprès de leur seigneur, le dauphin Humbert II, autonomie entérinée le 29 mai 1343 par la signature de la « Grande Charte des Libertés Briançonnaises ». En plein Moyen Age, les Escartons vécurent une expérience originale de démocratie, d'autogestion et de coopération transalpine. Et Briançon devint le siège de ce que l'on a (improprement) appelé « la République des Escartons », à laquelle mit fin la Révolution Française. Aujourd'hui encore, la « petite ville au grand renom » garde le souvenir de ce passé glorieux...

Avec les témoignages de Colette Colomban, guide conférencière au service Patrimoine de la ville de Briançon, Anne-Marie Granet-Abisset, historienne spécialiste des sociétés et des mobilités alpines, Gérard Fromm, maire de Briançon et Elsa Giraud, guide conférencière et historienne.

Briançon, capitale des Escartons, un documentaire d’Aude-Emilie Judaïque et Thomas Dutter

  • Prise de son : Laurent Lucas et Dali Yaha
  • Mixage : Claire Levasseur
Vallée de Névache, Briançon
Vallée de Névache, Briançon Crédits : Pierre WITT/Gamma-Rapho - Getty

Bibliographie

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......