LE DIRECT
Les huit membres de l'ANC, parmi lesquels Nelson Mandela, condamnés à la prison à perpétuité pour terrorisme lors du procès de Rivonia, levant le poing à travers les barreaux du fourgon de transfert, Pretoria, 12 juin 1964
Épisode 3 :

Les archives du procès de Rivonia, un passé à écouter, une histoire à écrire

52 min
À retrouver dans l'émission

A l'issue du procès de Rivonia (Pretoria, 1963-1964), Nelson Mandela et sept de ses camarades de l’ANC sont condamnés à la prison à perpétuité. En 2016, la restauration des enregistrements sonores de ces sept mois d’audience a constitué pour l’Afrique du Sud un événement historique.

Les huit membres de l'ANC, parmi lesquels Nelson Mandela, condamnés à la prison à perpétuité pour terrorisme lors du procès de Rivonia, levant le poing à travers les barreaux du fourgon de transfert, Pretoria, 12 juin 1964
Les huit membres de l'ANC, parmi lesquels Nelson Mandela, condamnés à la prison à perpétuité pour terrorisme lors du procès de Rivonia, levant le poing à travers les barreaux du fourgon de transfert, Pretoria, 12 juin 1964 Crédits : AFP

Henri Chamoux : Le procès de Rivonia, qui s’est tenu d’octobre 1963 à juin 1964, est un repère emblématique dans l’histoire de la lutte des Noirs sud-africains pour leur liberté. Et j’ai été le premier auditeur de l’intégralité des 230 heures d’enregistrement, inscrites en décembre 2006 au registre Mémoire du monde de l’Unesco. Pendant les quinze mois qu’ont duré la numérisation, j’ai vécu avec leurs voix : avec celles des accusés et de leurs avocats ; avec celle, profonde et toujours calme, du juge Quartus de Wet ; avec celle du procureur Percy Yutar, qui, à la fin de chaque question, avait une montée chromatique très théâtrale ; avec celles des nombreux témoins de second rang, dont beaucoup semblaient terrorisés… J’ai été touché par le soutien mutuel des accusés et par la célèbre déclaration finale de Mandela : “Toute ma vie, je me suis consacré à la lutte pour le peuple africain. J’ai combattu la domination blanche et j’ai combattu la domination noire. J’ai chéri l’idéal d'une société libre et démocratique, dans laquelle tout le monde vivrait en harmonie et avec les mêmes opportunités. C’est un idéal pour lequel je veux vivre et agir. Mais, si besoin est, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir.” Ces hommes d’exception ont transformé le procès en une tribune pour la liberté. »

A l'issue du procès de Rivonia qui s’est tenu à Pretoria entre novembre 1963 et juin 1964, Nelson Mandela et sept de ses camarades de l’ANC furent condamnés à la prison à perpétuité. Entre 2014 et 2016, la redécouverte, la restauration et la numérisation des enregistrements sonores de ces sept mois d’audience a constitué pour les Sud-africains un événement historique. La Fabrique de l’Histoire s'est penchée sur ces archives… Comment se procès a-t-il été enregistré ? Par qui ? Dans quelles conditions ? Comment Henri Chamoux, un ingénieur français s’est-il retrouvé chargé de numériser, à l’INA, ces 256 heures d’archives ? Que faire ensuite de cette masse de documentation ? Comment l’inventorier ? La restaurer ? Et comment la société sud-africaine perçoit-elle aujourd’hui ce moment-clé de son histoire ? Quelles pistes de recherche ces archives ouvrent-elles pour les historiens ? Autant de questions que Victor Macé de Lépinay est allé poser - à l’occasion d’un colloque organisé à Johannesburg par l’IFAS Recherche - à celles et ceux qui ont permis l’exhumation de ces archives et s'y sont plongés les premiers : ingénieurs, archivistes et historiens… et auxquelles tente de répondre ce documentaire.

Quelques dictabelts du procès de Rivonia
Quelques dictabelts du procès de Rivonia Crédits : Henri Chamoux

Avec les témoignages de Sarah Bruchhausen, doctorante à l'Université du Witwatersrand (Johannesburg, Afrique du Sud), Nkwenkwezi Languza, archiviste sonore aux Archives nationales d’Afrique du Sud (NARSSA), Noor Nieftagodien, historienne, professeure à l'Université du Witwatersrand (Afrique du Sud), Razia Saleh, archiviste à la Nelson Mandela Foundation, Gerrit Wagener, responsable des collections sonores aux Archives nationales d’Afrique du Sud (NARSSA),  Henri Chamoux, chercheur associé au LARHRA/CNRS et administrateur de la phonobase, Quentin Geffroy, ingénieur du son et restaurateur sonore à l'INA et Agnès Magnien, directrice déléguée aux collections à l'INA.

Affiche du Colloque sur les archives du Procès Rivonia
Affiche du Colloque sur les archives du Procès Rivonia

Colloque : Les archives du procès de Rivonia

En partenariat avec le pôle Idées et savoirs de l’Institut Français et l’IFAS Recherche.

Les archives du procès de Rivonia, un passé à écouter, une histoire à écrire, un documentaire de Victor Macé de Lépinay et Anne Fleury (première diffusion 15 novembre 2018) réalisé avec le soutien du pôle Idées et savoirs de l’Institut Français et l’IFAS Recherche.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......