LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emile Pereire (1800-1875) photographié par Nadar
Épisode 2 :

«On se moque de Dieu ! Les contrariétés d’un mariage mixte sous le Second Empire»

52 min
À retrouver dans l'émission

Suzanne et Emile, ils se marient le 5 avril 1864. Il est juif séfarade, elle est catholique, tout du moins leurs ancêtres s’inscrivaient dans ces traditions religieuses. Car leurs pères ont embrassé une autre manière d’être au monde en s’inscrivant dans le mouvement saint-simonien.

Emile Pereire (1800-1875) photographié par Nadar
Emile Pereire (1800-1875) photographié par Nadar Crédits : Bibliothèque Nationale, Photo12 - AFP

Un documentaire d’Anaïs Kien et Anne Fleury

Mariés un mois plus tôt, les deux jeunes gens ne se doutent pas que leur cérémonie de mariage va attirer les foudres romaines sur le clergé parisien. Les mariages mixtes se font bien trop nombreux au goût des délégués du pape et menacent la suprématie de la religion catholique en France déjà bousculée par les tendances cosmopolites de son empereur Napoléon III.

Suzanne Chevalier. Mme Emile Pereire II.
Suzanne Chevalier. Mme Emile Pereire II. Crédits : Collection privée de M. Jacques Béjot

Avant la Révolution française, l’autorité de l’Eglise sur le mariage rendait la vie bien difficile à tous ceux qui n’entraient pas dans la catégorie du bon chrétien. Ainsi Talma, acteur le plus célèbre de son temps avait dû se plier à toutes sortes négociations pour pouvoir enfin convoler aux côtés de Julie Carreau, à peine deux semaines avant que celle-ci n’accouche de jumeaux. En tant qu’acteur l’Eglise estimait ses « mœurs infâmes » indignes de recevoir le sacrement du mariage. Depuis, les révolutionnaires avaient repris la main et confié l’autorité d’unir les couples à l’Etat plutôt qu’aux autorités religieuses. Mais quelques décennies plus tard, l’instauration du mariage civil et la perte de son autorité en la matière, restent pour l’Eglise catholique une pilule bien difficile à avaler.

Malgré tout, il va bien falloir s’y faire, les hommes et les femmes se marient désormais sans dieu, ou presque, tant qu’ils se marient.

Avec : Vincent Gourdon (historien, spécialiste de l’histoire du catholicisme au XIXe siècle), Cyril Grange (historien, spécialiste de l’histoire de la famille et de la bourgeoisie), Jacques-Olivier Boudon (historien, spécialiste de l’histoire du clergé parisien), Géraldine Henochsberg (descendante de la famille Péreire) Xavier Mauduit (spécialiste du Second Empire) et Thomas Bouchet (historien, spécialiste des premiers socialismes).

Merci à Marion Dupont pour ses recherches et ses transcriptions d’archives les yeux plissés.

L’union d’Émile II Pereire et Suzanne Chevalier. À propos des mariages mixtes sous le Second Empire, revue Archives juives, 2009.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......