LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

hommage à un grand historien des sciences, Gérard Simon

1h
À retrouver dans l'émission

Quand j'ouvre une histoire des sciences, j'ai l'impression de lire un roman. Non que tout m'y paraisse faux, mais tout m'y paraît factice - ni vrai ni faux, mais inauthentique, comme peut l'être au cinéma une reconstitution historique, même respectueuse du passé évoqué ». Ainsi s'ouvre « Sciences et histoire » le livre de Gérard Simon qui vient de paraître. Il reconsidère l'ensemble de ses recherches sur l'optique, Kepler, l'abstraction mathématique ; il débouche sur une réflexion pleine de surprises et de trouvailles ayant trait à la nature de l'événement scientifique, le statut de l'invention, la singularité de la découverte. Quand on ouvre un livre de Gérard Simon, on a l'impression de lire une épopée. Non que tout nous y paraisse vraisemblable, mais tout nous y paraît juste. A l'instar de Michel Foucault, Gérard Simon se méfie de l'histoire des idées. Il ne croit pas aux idées pures et aux génies solitaires. A l'histoire édifiante, et au progrès linéaire, il préfère sentir le parfum conceptuel d'une époque. L'homme de science travaille selon lui avec toute sa culture et use de toute son imagination créatrice pour parvenir à ses fins. Le cheminement de sa pensée est imprévisible, il échappe à la rationalité du moment. Les crises scientifiques surviennent toujours à un moment donné. Bien loin d'être de simples secousses survenues dans le cerveau de leur protagoniste, elles sont avant tout le fruit de circonstances. Elles sont toujours liées à des difficultés théoriques au sein d'un micro-milieu intellectuel, qui pour perdurer doit répondre à des attentes sociales. Nul mieux que Gérard Simon est capable de faire revivre ces crises. Elève de Bachelard, avant de devenir celui de Alquié, Guéroult, ou Gouhier, il s'est émancipé de ses maîtres en entrant en politique. Marx fut le héros de sa jeunesse. Foucault celui de sa maturité. L'âge venant, il a voulu consigner son aventure de pensée. De sa longue fréquentation des textes de savants, des plus anodins aux plus sérieux, il a fait une oeuvre unique, personnelle, à nulle autre comparable. C'est pourquoi nous avons voulu lui rendre hommage, et c'est pourquoi nous lui consacrons cette émission.

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......