LE DIRECT

La bionique

1h
À retrouver dans l'émission

Je ne comprends pas cette espèce de terreur, de nature assurément mythologique, que notre temps semble ressentir à l'égard des machines et de leurs perfectionnements . Elles ne sont rien que du verre et du métal, que fait frémir une énergie domestiquée. Elles ne peuvent rendre que les services très précis que chaque fois l'homme leur demande dans un langage approprié : leur nature, qui est bien dans l'affaire ce qui lui a coûté le plus d'efforts et de génie. Le reste, la part de la machine... est machinale, justement » écrivait Roger Caillois en 1965, lors des Rencontres Internationales de Genève, intitulées, cette année là : « L'homme, le robot , la bête ». Ce point de vue est d'apparence contraire à une vieille habitude de pensée qui remonte en France à la tradition de l'anti-machinisme présente chez Georges Bernanos, mais aussi Jacques Ellul. La vision de Caillois n'est pourtant pas si éloignée de celle de l'auteur de la « La France contre les robots » publié en 1947. Elle oppose comme lui l'homme et la machine et tente de les séparer pour ne plus avoir à répondre de leur composition, voire de leur union, à des fins que la science ignore et la morale tente d'encadrer. L'homme est un être technique, il habite un milieu technique, et ne saurait s'en passer. Le vocable de robot inventé par l'écrivain Karel Capek (1890-1958) est de ceux qui participent de cette crainte de la machine prenant son envol et cherchant à s'autonomiser de la liberté humaine. Il existe aujourd'hui des robots doué de vie, et des machines qui commencent à se débrouiller toutes seules. Ces créatures parviendront-elles à supprimer la vie intérieure comme le pensait Bernanos ? Seront-elles capables de s'émouvoir et de penser à notre place ? C'est à deux chercheurs en bionique que nous allons poser la question...

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......