LE DIRECT

La technoscience

1h
À retrouver dans l'émission

Faut-il avoir peur de la technoscience ? La méfiance pour l'artifice et la crainte de la technoscience nous rappelent l'ambivalence du rapport de l'homme à la technique qui se fait jour dès l'Antiquité. Le mythe de Prométhée nous enseigne déjà que la technique est transgression par rapport aux Dieux. En exploitant les espoirs qu'elle suscite et les peurs qu'elle ravive, l'opinion publique a souvent tendance à mythifier la science. Prométhée et Pandore, Faust et Frankenstein accompagnent nos représentations de la science. Les attitudes philosophiques à l'égard de la technoscience sont d'une constance à toute épreuve. Antitechnicisme, technophilie, indifférence envers la technique en constituent l'horizon. Les arguments technophobes augmentent et s'affinent avec le temps. Les plaidoyers en faveur d'une culture capable d'incorporer les acquis de la technique se développent également. Les actions concernant les choix technologiques se multiplient. Au fur et à mesure que la technique s'amplifie, l'imaginaire philosophique croît et les pratiques politiques se renouvellent. Et devant la peur qui se manifeste aujourd'hui au sujet d'un éventuel « Hiroshima biologique », devant les avancées incontrôlables de la technologie , des discours inquiets sur la post-humanité se propagent. Que faire ? La science fondamentale est de plus en plus organisée sur le modèle industriel. La physique, la science du vivant, avec son programme de décryptage du génome humain, sont de plus en plus soumises à des impératifs industriels qui les contraignent autant qu'elles les optimisent. Barbarie pour les uns, libération pour les autres, la technoscience serait-elle notre destin ? Après le scènario du monde fini, devons nous entrer dans le monde qui se finit ?

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......