LE DIRECT

Les mirages de la transparence

1h
À retrouver dans l'émission

La dénonciation de la transparence, la phobie de la vidéosurveillance, la hantise de la traçabilité, frisent parfois la paranoïa ; elles confortent le sentiment nostalgique que le monde d'hier, en tout cas celui d'avant la révolution informatique et numérique, était un monde protégé. Un monde où l'intimité n'avait pas encore été entamée par le quadrillage systématique de nos vies. Les maîtres de l'informatique n'avaient pas encore pris la main sur nos écrans et les concepteurs de logiciels anonymiseurs ne formaient pas encore une nouvelle société secrète. Les webcams, les radars, le Pass Navigo, le croisement des fichiers, les mouchards informatiques, les satellites de Google Earth, l'imagerie médicale, n'étaient que rêveries fantasmées dans quelques livres de science fiction ou films expressionnistes. Le contrôle total et la veille électronique permanente relevaient de la fiction. Nous n'en sommes plus là. Et sans sombrer dans la dénonciation spontanée des dérives de la politique sécuritaire des Etats, sans ânonner l'antienne d'un big brother omnipotent et omniscient, il y a réellement de quoi s'inquiéter devant les innombrables dispositifs qui s'acharnent à nous rendre intégralement visibles. Le regard global n'est pas une vue de l'esprit. Il imprègne nos vies en même temps qu'il formate nos existences. Il dicte nos conduites en même temps qu'il dresse nos corps. L'extension du domaine du regard, la recherche éperdue de la visibilité, de la prévision, de la jouissance immédiate, il se pourrait bien qu'elles fassent taire la part obscure de nous-mêmes... L'oeil absolu signe-t-il notre arrêt de mort ? Gérard Wajcman n'est pas loin de le penser... Nous l'avons invité pour qu'il nous en parle...

Intervenants
  • écrivain, psychanalyste, dirige le Centre d’Etude d’Histoire et de Théorie du Regard
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......