LE DIRECT

Où va la justice pénale?

1h
À retrouver dans l'émission

Bien sûr, nous n'en sommes pas encore là. Il n'y a pas en France comme aux Etats-Unis, un citoyen sur cent derrière les barreaux, et les rues de Paris ou Lyon la nuit sont plus sûres que celles des capitales d'Amérique Latine. Mais ce n'est pas une raison de s'en trouver satisfait. Ce n'est pas parce que le pire n'est pas à nos portes qu'il faut se réjouir de la situation de nos prisons et de l'état de santé de notre politique pénale. Il est plus facile aujourd'hui de pénétrer dans une prison que d'enquêter sur les commissariats de police où se passent les gardes à vues et se décident les poursuites. Les circuits de la justice pénale sont de plus en plus complexes, tandis que les résultats de la lutte contre l'insécurité se font attendre. Sans compter que la majorité des affaires pénales - 70% - ne débouche sur aucun procès. Alors que les citoyens ne perçoivent généralement que la seule partie émergée et médiatisée d'un système judiciaire dont l'architecture leur échappe. Pourtant, les mutations de la justice pénale sont réelles. La frénésie législative en matière pénale constitue en France un véritable cas d'école. Le système pénal connaît aujourd'hui des bouleversements d'envergure. Réforme de la procédure pénale ; nouvelles propositions pour adapter la justice pénale des mineurs ; loi de rétention de sûreté ; suppression du juge d'instruction ; toutes ces réformes ont focalisé l'attention des médias. Au-delà des effets d'annonce, elles font preuve d' un nouvel utilitarisme pénal qu'il convient d'interroger sur le court terme et le long terme. Nous avons invité Christine Lazerges pour qu'elle nous aide à y voir clair...

Intervenants
  • Présidente de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH)
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......