LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pour en finir avec la mécroissance

1h
À retrouver dans l'émission

Si l'association « Ars Industrialis » n'existait pas, il faudrait l'inventer. A l'instar de Paul Valéry qui s'effrayait de « la baisse de la valeur esprit », ses membres fondateurs, dont le philosophe Bernard Stiegler, ont en commun de prendre au sérieux « la bêtise systémique » qui gangrène le capitalisme lorsque celui-ci devient fou. Le travail qu'ils ont abattu durant quatre ans est impressionnant. A côté des ouvrages qu'ils publient, dont le dernier en date, « Pour en finir avec la mécroissance », tient du programme philosophique et politique, ils organisent des réunions publiques au Théâtre de la Colline à Paris, alimentent leur site web de conférences à télécharger, organisent des séminaires. Il est rare de rencontrer une telle persévérance dans la manière de formuler à nouveaux frais les questions liées au développement industriel, à la recherche, à l'éducation, et aux nouveaux médias. Ars Industrialis, depuis sa création le 18 juin 2005, n'en finit pas d'élargir le cercle de ses sympathisants. D'où vient cet engouement ? D'où procède cette soudaine reconnaissance ? Elles résultent de la cohérence de l'entreprise. Ars Industrialis entend promouvoir une véritable écologie de l'esprit. Cette association peut se prévaloir en effet d'avoir anticipé la crise économique, financière, mais aussi symbolique, voire libidinale, si on se réfère à la délinquance précoce, à l'addiction, au déficit d'attention chez les enfants. Mais elle n'entend pas reconduire le modèle qui l'a provoquée. Quels sont ses objectifs, et quelles sont ses propositions, ce seront les questions du jour... Aujourd'hui nous allons faire connaissance avec cette association...

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......