LE DIRECT
Blocage de gilets jaunes porte d'Auteuil à Paris 17/11/18

"Gilets jaunes" : les médias en font-ils trop ?

19 min
À retrouver dans l'émission

Avec Bruno Frappat, ancien directeur de la rédaction du "Monde" et de "La Croix", dont il reste chroniqueur hebdomadaire et Erik Kervellec, directeur de la rédaction de France Info (radio).

Blocage de gilets jaunes porte d'Auteuil à Paris 17/11/18
Blocage de gilets jaunes porte d'Auteuil à Paris 17/11/18 Crédits : Lucas BARIOULET - AFP

Voilà plusieurs semaines qu’ils occupent le terrain et jusqu’aux pages de nos journaux, tous supports confondus. L’institut d’études Kantar média a même évalué la retombée médiatique de ces blocages à l’équivalent d’un match de foot de l’équipe de France lors de la dernière coupe du monde. Mais les "gilets jaunes", qui prévoient aujourd’hui de bloquer la capitale, ont cette semaine nourri un débat au sein même des rédactions. Il y a eu la couverture de la journée de samedi dernier (Guillaume Erner y est largement revenu dans les Matins mardi avec la directrice de la rédaction de BFM Céline Pigalle), puis mardi Cyril Hanouna a provoqué l’ire gouvernementale en invitant des gilets jaunes sur  le plateau de C8, sans contradiction. Et toute la semaine, par tribunes interposées, on a pu lire des critiques sur le traitement médiatique du mouvement. Radio France n’est pas en reste, qui a reçu, par l’intermédiaire de la médiatrice des antennes, beaucoup de courrier d’auditeurs reprochant aux journalistes de consacrer trop de temps à ce mouvement, à l’instar de cette auditrice qui écrit : « La couverture médiatique du mouvement des Gilets jaunes est d'une ampleur extravagante », et d’être trop partiaux… Les médias en font-ils trop ?

Le critère est l'importance de l’événement. 300 000 personnes pour un mouvement spontané et inédit, ce n'est pas anodin. Eric Kervellec

Dans le traitement médiatique des gilets jaunes, on a vu tous les travers de notre profession : abus émotionnel, matraquage obsessionnel, surenchère du témoignage, répétition. L'amplification du phénomène médiatique sur BFM était incroyable. Bruno Frappat

On nous reproche beaucoup d'être coupés de la réalité, alors que nous faisons beaucoup de reportages. Il y a une vraie fracture, les journalistes sont décriés. Eric Kervellec

Je crois qu'il y a un effet d'auto censure et de complaisance. On n'ose pas critiquer ces pauvres gens qui n'arrivent pas à boucler les fins de mois. Bruno Frappat

Pour aller plus loin : 

"Gilets jaunes", pourquoi les trouve-t-on si gentils ? par Dan Israel, Mediapart

« On aura sa peau ! », réflexions sur le traitement médiatique des "gilets jaunes", par Bruno Frappat, La Croix

Les médias encouragent-ils le populisme violent ?, par Eric Le Boucher, l'Opinion

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......