LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Comment les journalistes couvrent-ils la grève ?

Grève à la SNCF, un traitement médiatique à deux vitesses ?

19 min
À retrouver dans l'émission

La grève des cheminots divise l'opinion publique autant qu'elle divise la presse. Du choix des Unes aux éditos, les journalistes ont affirmé cette semaine leurs partis pris. Cette bataille de l'opinion est-elle le travail des journalistes ?

Comment les journalistes couvrent-ils la grève ?
Comment les journalistes couvrent-ils la grève ? Crédits : GUILLAUME SQUINAZI - Maxppp

« Cet homme va-t-il bloquer la France ? » pouvait-on lire en Une du JDD le 1er avril, et cet homme n’était autre que Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. 

"Cet homme va-t-il bloquer la France ?"
"Cet homme va-t-il bloquer la France ?" Crédits : Le JDD

Cela fait plusieurs semaines déjà que le conflit à la SNCF se joue aussi dans les médias, mais depuis mardi, premier jour de grève, les oppositions sont devenues frontales. Dans la presse, la bataille du rail a fait rage cette semaine, des Unes aux éditos… Libération est revenu sur le « SNCF bashing » du gouvernement. L’Humanité titrait mardi « Nous défendons les usagers ET les services publics », mercredi « L’union fait leur force » et jeudi « comment la réforme va engraisser les marchés financiers » TANDIS que Le Figaro faisait sa Une mardi sur « la guerre d’usure » et mercredi sur « la participation moyenne et les fortes perturbations »… 

L'union fait leur force
L'union fait leur force Crédits : L'Humanité

Ce ne sont que quelques exemples, et les mots choisis, à l’image des prises de position des responsables et des éditorialistes, en disent encore plus long sur ces divergences médiatiques. Les journalistes semblent en tout cas avoir d’ores et déjà choisi leur camp. Est-ce une bonne chose ? Avec quels arguments de part et d’autre ? Est-ce là le travail journalistique : gagner la bataille de l’opinion ?

Denis Sieffert : A Politis, on n'a jamais été contre les réalités objectives (...) On fait du journalisme avant tout. En revanche, quand vous dites "privilégié" à propos des cheminots, vous êtes déjà dans de l'interprétation. 

Rémi Godeau : On peut avoir des engagements respectifs, on peut avoir des analyses de la situation tout à fait opposées mais on est en devoir de donner à nos lecteurs un minimum d'informations de base qui permettent de prendre position.

"Un point pour la rue", l'éditorial de Denis Sieffert du 23 mars dans Politis.

"SNCF: sept bonnes raisons de résister face à la grève", l'éditorial de Rémi Godeau du 2 avril pour l'Opinion.

Intervenants
  • Rédacteur en chef du journal L'Opinion.
  • président, directeur de la publication et de la direction de Politis
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......