LE DIRECT
Manifestation de soutien à Julian Assange

Julian Assange : martyre de la liberté d'informer ?

19 min
À retrouver dans l'émission

Lundi prochain débutera le procès de Julian Assange, fondateur du média d’information Wikileaks, pour décider de son extradition vers les Etats-Unis. Ce procès va-t-il ouvrir la voie à une atteinte au droit d’informer ?

Manifestation de soutien à Julian Assange
Manifestation de soutien à Julian Assange Crédits : Tolga AKMEN - AFP

C’était en 2010. En collaboration avec un site dénommé Wikileaks, les journaux parmi les plus prestigieux d’Europe et du monde publiaient une longue série de révélations sur les guerres menées en Afghanistan et en Irak, sur la base de documents secrets, pour avertir l’opinion mondiale d’exactions commises par l’armée américaine. A la fin de l’année 2010, Le Monde attribuait à Julian Assange, fondateur du site, le titre de personnalité de l’année.

Dix ans après, où en est-on ? Alors que l’Australien est toujours incarcéré à Londres, son procès en vue d’une extradition vers les Etats-Unis doit commencer lundi. Il risque jusqu’à 175 ans de prison. Les méritent-ils ? S’il est condamné, quelles conséquences pour ce que le journaliste Edwy Plenel appelle « le droit de savoir » ? 

Guillaume Ledit, journaliste et co-auteur avec Olivier Tesquet de Dans la tête de Julian Assange, chez Actes Sud

Assange est marqué par l'éthique hacker. Pour lui, le point fondamental est que l'information doit être libre quelque soit les moyens selon lesquels on peut accéder à cette information.  Il s'est toujours définit comme un journaliste, comme le rédacteur en chef de Wikileaks, alors que les médias internationaux le traitaient comme une source, ce qui peut expliquer parfois leurs relations un peu tendues. 

Paul Moreira, documentariste et codirigeant de la société de Production Premières Lignes 

On risque d'emmurer vivant un homme qui a pour seul crime d'avoir révélé que des soldats américains ont tiré sur des civils en Irak. Si cela devient un précédent, c'est à dire que pour avoir publié des informations exactes, qu'il n'a pas mises au bénéfice d'un autre pays, il a juste rendu publiques des crimes de guerre de l’armée américaine, si il prend 175 ans de prison pour ça, on change d’époque. 

Pour aller plus loin

Avant son procès en extradition, Julian Assange mobilise ses soutiens, Le Monde

Les avocats de Julian Assange veulent demander l'asile politique pour le fondateur de WikiLeaks à Emmanuel Macron, Franceinfo

Liberté pour Assange, journaliste, prisonnier politique, La Libre

Dans la tête de Julian Assange, Olivier Tesquet, Guillaume Ledit, Actes Sud, 2020

Intervenants
  • Grand reporter, réalisateur, fondateur de Premières Lignes Production et membre du bureau exécutif de RSF.
  • Journaliste et co-auteur de "Dans la tête de Julian Assange", chez Actes Sud
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......