LE DIRECT
Une du Monde en juillet 2019

Deux ans après #MeToo, comment les médias s’emparent-ils des violences masculines ?

19 min
À retrouver dans l'émission

Deux ans après #MeToo, les médias ont-ils changé leur couverture des affaires de violences masculines ? L'enquête révélée par Mediapart sur l'affaire Adèle Haenel marquera-t-elle une nouvelle étape dans la lutte contre les violences faites aux femmes ?

Une du Monde en juillet 2019
Une du Monde en juillet 2019 Crédits : Le Monde

Le 3 novembre dernier, le journal Mediapart publiait une longue enquête intitulé « MeToo dans le cinéma français : l’actrice Adèle Haenel brise un nouveau tabou »… Elle y révélait les attouchements sexuels et l’emprise qu’avait exercée sur elle le réalisateur Christophe Ruggia quand elle était adolescente. Mais sa prise de parole, dans cet article puis dans un live sur Mediapart le 4 novembre, a paru aux yeux de beaucoup comme un geste politique, tant l’actrice y disait vouloir parler pour toutes les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles qui n’osent pas parler. Comment cette enquête a-t-elle été relayée dans les médias ? Deux ans après #MeToo, où en est-on ? Les articles ont-ils contribué à libérer la parole des femmes, à amorcer un changement de mentalité dans la société ? Les accusations ont-elles donné lieu à des poursuites judiciaires ?...

Marine Turchi, journaliste à Mediapart et autrice de l'enquête sur l'affaire Adèle Haenel et sur des violences sexuelles dans le cinéma

Il faut raconter ses histoires en longueur parce qu'il y a un contexte, avec des témoins, on ne peut pas tout demander aux victimes aujourd’hui. Il y a des gens autour de ces affaires, ces hommes et femmes destinataires de confidences ont un rôle essentiel à jouer dans nos enquêtes journalistiques. Sans eux, on ne pourrait pas enquêter. 

Lorraine de Foucher, journaliste au Monde, à la cellule enquête autour des féminicides

Les féminicides sont des meurtres de la honte, cela génère un tel traumatisme que les gens ont du mal à parler. Ces femmes meurent de toutes ces ignorances des proches qui se sentent mal à l'aise. Le silence tue et en tant que journalistes, nous sommes dépositaires de la parole, c'est une lourde responsabilité.

Pour aller plus loin : 

#MeToo dans le cinéma: l’actrice Adèle Haenel brise un nouveau tabou, Marine Turchi, Mediapart

Dans le cinéma, des violences sexuelles systémiques, Marine Turchi,Mediapart

Articles de Lorraine de Foucher sur les féminicides dans le Monde

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......