LE DIRECT
Marcello Foa, nouveau président de l'audiovisuel public italien

Nomination de Marcello Foa à la RAI : coup de tonnerre ou feu de paille ?

19 min
À retrouver dans l'émission

Après la nomination controversée de Marcello Foa à la tête de la RAI : quel avenir pour l’audiovisuel public italien ?

Marcello Foa, nouveau président de l'audiovisuel public italien
Marcello Foa, nouveau président de l'audiovisuel public italien Crédits : Simona Granat - Getty

Il est le visage de la révolution culturelle au sein de la RAI, voulue par le vice-président du conseil italien, Luigi di Maio. Nommé mercredi à la présidence de la RAI, l’équivalent en Italie de nos Radio France et France Télévision réunies, Marcello Foa est pourtant considéré comme un souverainiste europhobe, homophobe, xénophobe, anti-vaccin et pro-Poutine. Les journalistes de la RAI ont dénoncé « un coup fatal à l’autonomie et à l’indépendance du service public », même si Marcello Foa a promis une « télévision publique irréprochable ». Des craintes qui reposent notamment sur les déclarations du gouvernement, qui entend « purger les parasites de la RAI »… Or, Marcello Foa est un proche de Matteo Salvini qui l’a choisi.

Coup de tonnerre ou feu de paille ?

Quelles conséquences cette nomination peut-elle avoir sur l’audiovisuel public italien ? Où en sont les relations entre médias et politiques en Italie ?

"La nomination de Marcello Foa est une vraie révolution culturelle, ses opinions sont légitimes mais quand même il appartient à une mouvance qui est caractérisée comme quelque chose qu'il fallait combattre, les fakes news. Alors que lui défend  toutes ces mouvances, no vaccins, en prônant l'idée que c'est sa lutte pour la liberté d’expression." Stefano Montefiori

"Dans les années 90, nos collègues français criaient au scandale parce que la presse italienne était dirigée par des non éditeurs, des entreprises, que ce soit Berlusconi, ou Fiat, et aujourd'hui tous les quotidiens français importants, une grande partie de la presse même est contrôlée par des grands groupes industriels en France ! Donc ce n'est pas une question de Berlusconisation de la presse française, la réalité c'est que la France s'est italianisée dans le côté moins bon de l'information italienne." Alberto Toscano

Pour aller plus loin : 

Libération : Italie : Marcello Foa, un souverainiste chargé de mettre la RAI au pas

Le Monde : En Italie, après deux mois de polémiques, Marcello Foa confirmé à la tête de la RAI

Un vélo contre la barbarie nazie, d'Alberto Toscano, éditions Armand Colin

Corriere della Sera

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......