LE DIRECT
Jean-Luc Mélenchon face aux journalistes

Peut-on parler de haine des médias ?

19 min
À retrouver dans l'émission

Avec Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières <> Daniel Schneidermann, journaliste et directeur de la publication d'Arrêt sur images,

Jean-Luc Mélenchon face aux journalistes
Jean-Luc Mélenchon face aux journalistes Crédits : Lionel BONAVENTURE - AFP

Cette semaine, après les violentes attaques de Jean-Luc Mélenchon contre les journalistes de France Info qu’il a qualifiés de « menteurs », « tricheurs » et « abrutis », la présidence de Radio France a décidé d’entamer une procédure judiciaire en portant plainte contre le leader de la France insoumise.

Ces attaques et ces menaces contre les médias (Jean-Luc Mélenchon a enjoint ses sympathisants à « discréditer » et à « pourrir » les journalistes) ne sont pas nouvelles, mais elles participent d’un climat général que nous aimerions interroger ce matin. Pour ne donner que deux exemples, aux Etats-Unis après que des personnalités démocrates et la chaîne CNN ont reçu des colis piégés, Donald Trump les a accusés d’être responsables de cette violence et on commence même à lire que tout ça n’est qu’un coup monté par les victimes eux-mêmes. Deuxième exemple avec le Brésil qui doit élire demain son nouveau président, et où le favori de la campagne Jair Bolsonaro ne cesse de fustiger les médias. Et il faut rappeler que l’affaire géopolitique qui se joue entre l’Arabie Saoudite, la Turquie et les EU est partie de l’assassinat d’un journaliste qui gênait le pouvoir princier. Peut-on parler de haine des médias ? Cette haine est-elle méritée ? Quelles réponse lui apporter ?

La critique des médias est toujours légitime. Mais Jean-Luc Mélenchon est dans une forme de crescendo de son attaque verbale. Les insultes sont de plus en plus récurrentes,  puis il a théorisé à la haine des journalistes en disant qu'elle était saine et juste et maintenant il incite à une forme d'action en disant qu'il faut aller les pourrir. C'est extrêmement dangereux. Quand on regarde ce qu'il s'est passé dans d’autres pays, des paroles aux actes il y a parfois un chemin assez direct. Christophe Deloire

Le danger de cette plainte c'est que les journalistes de Radio France se retrouvent dans une position de belligérants contre Mélenchon. Que la société en tant que telle porte plainte, oui, mais il ne faudrait pas que les journalistes de la société se sentent liés eux même par cette plainte, alors ce serait tomber dans le piège. Daniel Schneidermann

Les médias sont les agents inconscients du système. Il y a une unanimité médiatique souvent qui va dans un sens ou dans l'autre d’ailleurs. On peut quand même le reconnaître. Dire que les médias sont des agents des dominants et de la domination est une analyses tout à fait classique.(...) Le système médiatique est victime des ses propres insuffisances Daniel Schneidermann

Site de Reporters sans frontières

Arrêt sur images

Article dans l'Express

Guy Lagache sur France info

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......