LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marcel Proust sur son lit de mort, novembre 1922

A la recherche de Marcel Proust

28 min
À retrouver dans l'émission

Il y a 100 ans, Marcel Proust recevait le Prix Goncourt pour "A l’ombre des jeunes filles en fleurs"... Aujourd'hui, nous partons à la recherche de Vinteuil, le compositeur inconnu. Jérôme Bastianelli publie "La vraie vie de Vinteuil" (Grasset), une biographie du compositeur fétiche de Swann...

Marcel Proust sur son lit de mort, novembre 1922
Marcel Proust sur son lit de mort, novembre 1922 Crédits : Hulton Archive - Getty

D’un rythme lent, elle le dirigeait ici d’abord, puis là, puis ailleurs, vers un bonheur noble, intelligible et précis. Et tout d’un coup, au point où elle était arrivée et d’où il se préparait à la suivre, après une pause d’un instant, brusquement, elle changeait de direction, et, d’un mouvement nouveau, plus rapide, menu, mélancolique, incessant et doux, elle l’entraînait avec elle vers des perspectives inconnues. Puis elle disparut. Il souhaita passionnément la revoir une troisième fois. (Un amour de Swann, Marcel Proust)

C’est une musique qui parle au cœur et qui accompagne Swann tout au long de La Recherche ; la phrase musicale d’une sonate pour piano et violon, attribuée par Marcel Proust au compositeur Georges Vinteuil… Georges Vinteuil a-t-il vraiment existé ? De qui le célèbre auteur s’est il inspiré ? 

Directeur général délégué du Musée du Quai Branly - Jacques Chirac, président de la Société des Amis de Marcel Proust, collaborateur du magazine Diapason, l’écrivain Jérôme Bastianelli publie La vraie vie de Vinteuil chez Grasset, une "biographie fictive fondée sur des faits réels de l’histoire musicale et politique du XIXème siècle". 

Nous partons avec lui à la recherche des indices que Marcel Proust a semés tout au long de La Recherche pour dessiner la figure de ce compositeur qui, seul, a su mettre en musique les sentiments que Swann éprouve pour Odette...

C’est difficile de fixer la sonate de Vinteuil sur une œuvre précise du répertoire, sur une oeuvre non virtuelle. (Jérôme Bastianelli)

Il nous parle du rapport de Marcel Proust à la musique, aux musiciens de son temps, à son écriture...

L'écriture de Proust est très musicale ; il y a un véritable sens du rythme, de la mélodie.

Proust aimait beaucoup Wagner, Debussy (même si Debussy le trouvait snob), César Franck, la sonate de Franck… Il avait des goûts modernes. 

Autant de figures que côtoie et dont s'inspire George Vinteuil dans le roman de Jérôme Bastianelli. 

Extraits sonores : 

  • Jorge ARRIAGADA - Sonate de Vinteuil : 3ème mouvement (duo piano violon) - BOF Le temps retrouvé - 1999
  • Jean-Yves TADIE -  "L'ange écarlate du matin" - par Martine Cadieu - 04/07/1997
  • Céleste ALBARET qui travailla au service de Marcel PROUST, enregistrement du 15/06/1950 - "Cent dix ans de vie littéraire chez les Goncourt : de 1903 à 1921" - Du côté de chez Drouant - France Culture
Intervenants
  • directeur général du musée du Quai Branly-Jacques Chirac, essayiste et critique musical
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......