LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ahmed el Attar et la bourgeoisie égyptienne

29 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec une figure incontournable de la scène artistique égyptienne, Ahmed El Attar, pour sa pièce The Last Supper, un portrait cinglant de la haute bourgeoisie de son pays. Que nous dit cette pièce de la société égyptienne et de sa classe dominante? Quel rôle peuvent jouer les artistes face à un constat très sévère sur les rapports de domination de cette société?

The Last Supper
The Last Supper Crédits : Mostafa Abdel Aty

Ahmed el Attar nous offre sa vision de la société égyptienne, une société marquée selon lui par un ensemble de rapports de domination entretenus par une classe aisée "sauvage", qui constitue une élite non-éclairée. Il nous dépeint des rapports de classes et de genres extrêmement hiérarchisés dans une société omnubilée par l'argent et prisonnière de la peur de l'islamisme.

"On a pensé qu'en changeant Moubarak ou la figure du pouvoir on avait tout changé. C'est faux. Le vrai changement se fait dans le fond, dans les détails de la société, des rapports de pouvoir, et pour moi des rapports de pouvoir au sein de la famille. On a le même rapport avec le père, le chef et le président."

"C'est la classe dominante élitiste qui a été au pouvoir, qui a eu tous les moyens de changer, d'être un exemple, c'est cette classe qui n'a pas joué son rôle du tout. Elle tire tout le monde vers le bas et n'arrête pas de pointer du doigt et d'accuser les autres."

Sons diffusés :

Ismaël, Thirty Five

Hassan Khran, musique de De l'importance d'être arabe .

The Last Supper se joue à Gennevilliers du 9 au 15 novembre, et à l'Apostrophe-Théâtre des Louvrais de Cergy-Pontoise le 17 novembre (cliquez ici pour vous rendre sur le site).

Rendez-vous ici sur le site du Théâtre de Gennevilliers.

Retrouvez ici le site du studio Emad Eddin fondé par Ahmed el Attar, destiné aux arts vivants.

Rendez-vous ici sur le site du Downtown contemporary art festival créé au Caire par Ahmed el Attar.

Ecoutez ici la deuxième partie de l'émission : troisième volet de notre questionnement sur les enjeux du climat, avec le sociologue Bruno Latour qui publie Face à Gaïa .

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......