LE DIRECT
Premier rang, de gauche à droite : Michael Amzalag (graphiste, M/M - Paris), Natacha Ramsay-Levi (directrice artistique, Chloé- Paris / président du jury Mode 2019), Ariane Labed (actrice, Athènes-Paris)   Deuxième rang, de gauche à droite : Jojo Qia

Au festival de Hyères, la mode de demain

28 min
À retrouver dans l'émission

Natacha Ramsay-Levi, directrice artistique de Chloé, présidera le jury mode du Festival international de mode et de photographie de Hyères. L'exposition d'une nouvelle génération de stylistes : entre art et artisanat, avant-garde et identité de marque, retour sur les enjeux de la mode de demain.

Premier rang, de gauche à droite : Michael Amzalag (graphiste, M/M - Paris), Natacha Ramsay-Levi (directrice artistique, Chloé- Paris / président du jury Mode 2019), Ariane Labed (actrice, Athènes-Paris)   Deuxième rang, de gauche à droite : Jojo Qia
Premier rang, de gauche à droite : Michael Amzalag (graphiste, M/M - Paris), Natacha Ramsay-Levi (directrice artistique, Chloé- Paris / président du jury Mode 2019), Ariane Labed (actrice, Athènes-Paris) Deuxième rang, de gauche à droite : Jojo Qia Crédits : © Pierrick Rocher

Directrice de création de la Maison Chloé depuis maintenant deux ans, Natacha Ramsay-Levi vient de présenter sa collection automne/hiver fin février dernier à la Maison de la radio. Aujourd'hui, elle préside le jury mode du pour cette 34e édition du Festival international de la mode et de la photographie de Hyères, qui se tiendra du 25 au 29 avril à la Villa Noailles.

Retour sur ses débuts, son parcours du Studio Berçot à la maison Chloé...

Les années d’école sont de vraies années de liberté. (...) C'était caricatural, il fallait s’inspirer d’une feuille ramassée dans la rue. C’était très abstrait, et exigeant dans cette abstraction.

La mode soulève de nombreux enjeux sociaux : aussi le concours d'Hyères permet-il de déceler de jeunes créateurs qui portent une attention particulière aux enjeux contemporains et à une éthique de la mode.

La mode est un sujet qui n’a jamais vraiment intéressé car considéré comme trop mercantile, déconsidéré comme artistique et social. Le lien social à la mode est extrêmement puissant. On s’habille pour montrer quelque chose de soi, une appartenance à une idée, une communauté.

Les jeunes veulent faire des tissus dont le développement est durable. Pour des modes qui existent depuis 50-60 ans, la transformation est plus complexe, plus longue. 

Si la maison Chloé accorde une attention particulière à la féminité, la mode s'inspire et inspire le monde social ; on questionne son rapport au genre et à l’identité, la possibilité de décloisonner la binarité du masculin/féminin… 

L'esprit Chloé, c'est l'esprit du féminin. Féminin qui peut être porté par un homme, mais de la féminité, de l’action, du mouvement, de la sincérité, une forme de naturel. 

Il plein d’hommes qui portent des vêtements Chloé. Mais c’est plus l’appropriation que la volonté de la maison. L’important pour moi est que la maison soit ouverte, et que les gens puissent s'approprier les vêtements.

La maison reste et les directeurs artistiques se succèdent... Fondée en 1952 par la française d’origine Egyptienne Gaby Aghion, mère du « prêt-à-porter de luxe », ces dernières décennies, la griffe Chloé aura vu se succéder à sa tête Karl Lagerfeld, Stella McCartney, Phoebe Philo, Clare Waight Keller, à qui elle succède finalement… Natacha Ramsay-Lévi revient sur la manière dont elle s'adapte et conserve un héritage, tout en gardant l'esprit d'avant-garde de sa fondatrice. 

Extraits sonores : 

  • Karl Lagerfeld - France Inter - Boomerang 22/09/2014
  • Jean-Pierre Blanc - France culture - Soft Power - 30/09/2018
  • Didier Grumbach - France culture - Le Chantier - 29/03/2003
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......