LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Adonis, poète syrien, 3 mai 2016

Avec Adonis, « que notre amour soit un dieu »

28 min
À retrouver dans l'émission

Avec lui, l’amour est un dieu… Adonis, poète syrien, lira certains de ses poèmes dans les jardins de la BNF à l'occasion du festival « La Bibliothèque parlante » (24-26 mai).

Adonis, poète syrien, 3 mai 2016
Adonis, poète syrien, 3 mai 2016 Crédits : Leonardo Cendamo - Getty

On commence avec le journal de Cannes d’Antoine Guillot. Deux films qui explorent le désir féminin, réunissant le corps et l’esprit : Une fille facile, de Rebecca Zlotowski, et Alice et le Maire de Nicolas Pariser. Le jury, présidé par le réalisateur Alejandro González Iñárritu, rendra son Palmarès demain soir.

Le grand poète arabe Adonis nous parle aussi de femmes, mais aussi de poésie et d'amour. Adonis met la féminité au centre de la vie, au centre du monde. 

Toujours la poésie essaie d’habiller la femme, mais elle ne peut pas.  Toujours elle essaie de cerner l’infini, mais elle ne peut pas, et la femme est l’infini.

Dans Le regard d'Orphée, Témoignages pour l’Histoire, un recueil d'entretiens d’Adonis avec Houria Abdelouahed, celui-ci disait : «Le poète ne se découvre que dans l’amour. Dans son essence, la poésie est amour. Pour écrire le monde, il faut que tu l’aimes»... 

Si la philosophie n'a plus rien à dire, si la science ne donne aucune réponse humaine, si les sciences humaines ne peuvent plus rien dire pour transformer le monde, la poésie reste, comme l'amour, le lieu de la créativité, le changement perpétuel. La poésie a toujours quelque chose à dire, comme l'amour.

La poésie est à ses yeux une contrée areligieuse, un territoire à préserver, alors que la religion s’infiltre, s’immisce partout. Ce compagnonnage amoureux l'a rapproché de Pierre Louys, Henri Michaux, René Char, ou encore Yves Bonnefoy.

Les poètes sont des amis par la force de la poésie. Mes amis ne sont pas seulement mes contemporains. Tous les poètes vivent pour moi dans une seule forêt au delà du temps et au delà de l'espace...

Il nous lit finalement, en arabe, un poème sur l'identité et l'enfance en nous...

Extraits sonores : 

  • Yves Bonnefoy, Une journée particulière, France Inter, 15/04/2018
  • Saint-John Perse, le poète et l'exil, discours prononcé pour la réception du Prix Nobel à Stockholm, France Culture, 13/07/1969
Chroniques
12H03
3 min
Le journal du Festival de Cannes
Les hantises du festival de Cannes

Bibliographie

 Le regard d'Orphée

Le regard d'OrphéeFayard, 2009

Intervenants
  • Poète et traducteur d'origine syrienne
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......