LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Boris Berezovsky à La Folle journée de Nantes

Boris Berezovsky, le colosse aux mains agiles

28 min
À retrouver dans l'émission

L'un des plus grand pianistes russes actuels, Boris Berezovsky, est invité à l’occasion de son récital de piano au Théâtre des Champs Elysées, le mardi 25 juin à 20h. Au programme, un compositeur phare de son répertoire, Rachamninov, et ses transcriptions, ainsi que du Scriabine...

Boris Berezovsky à La Folle journée de Nantes
Boris Berezovsky à La Folle journée de Nantes Crédits : Franck Dubray - Maxppp

Boris Berezovsky donnera un répertoire romantique russe, dans des retranscriptions d’œuvres pour orchestre ou pour ensemble de musique de chambre de Bach, Mendelssohn, Schubert, Kreisler, Tchaïkovski… La retranscription, une affaire de réécriture ou de réinterprétation ? Un défi pour un compositeur comme Rachmaninov d'adapter l'oeuvre d'un autre compositeur...

C'est un art spécifique pour le piano. Beaucoup de compositeurs font ce boulot, c'est assez costaud : il faut réunir toutes les voix. Très souvent, c'est orchestral comme la musique de Mendelssohn ou Bach, et il faut les ramener sous les mains d'un seul pianiste. Il faut garder le style et ne pas insister sur sa vision de l'oeuvre. (...) Moi je ne le fais pas parce que je suis trop paresseux.

Ce programme est donc l'occasion pour le pianiste d'approcher Bach, qu'il avait pourtant jusqu'alors écarté de ses récitals. Plus que de jouer ce compositeur baroque, il l'écoute...

Il y a beaucoup de très bon films qui utilisent de la très bonne musique. Tarkovski, à un moment dans "Solaris", joue un choral de Bach. Ça a toujours été ça pour moi. Mais je le ne joue pas beaucoup... 

Il revient sur son répertoire de prédilection, les grands romantiques russes : Chopin, Liszt. Il adore Ravel, Debussy... Avec Brigitte Engerer, il a joué des quatre-mains légendaires de Rachmaninov ; elle était son ange gardien. Disparue en 2012, il lui a succédé à la direction artistiques de la Folle Journée de Nantes. Si elle aimait jouer à plusieurs, lui est plutôt solitaire... Il se passe même de chef d'orchestre dans un enregistrement avec le Russian State Symphony Orchestra, pour du Brahms et le concerto pour piano et instruments à vent d’Igor Stravinski

[Les chefs d'orchestre], c'est l'un des plus grands mythes de notre époque : ils ne font rien. Ce sont les musiciens qui jouent. Je pense qu'il faut grandir de cette tradition, et laisser l'orchestre jouer comme il joue. Là, je ne dirige pas du tout. Il y a un quintet, et il n'y a personne qui dirige. C'est comme de la musique de chambre à grande échelle. 

On termine avec lui sur du rock russe, ou plutôt le rock britannique qu'il préfère, avec Genesis.

Extraits sonores : 

  • Bach-Rachmaninoff Violin Partita No.3 in E major – Preludio par Rachmaninov
  • Nikita Magaloff, Les imaginaires, France Musique, 19/09/1992
  • La belle aux bois dormant, de Tchaïkovski, par Brigitte Engerer et Boris Berezovsky, 2008
  • Leto, de Kirill Serebrennikov - Bande Annonce, 2018
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......