LE DIRECT
Tremblements

Bustamante libère la parole

26 min
À retrouver dans l'émission

Le jeune cinéaste guatémaltèque Jayro Bustamante a entrepris de mettre à nu les tabous de sa société. Après la question des indiens maya, il s’attaque dans son nouveau film à l’homophobie institutionnalisée et au poids des églises évangélistes dans son pays… "Tremblements" sort demain au cinéma.

Tremblements
Tremblements Crédits : François Sylvestre de Sacy

Tremblements est le second long métrage de Jayro Bustamante, réalisateur guatémaltèque qui avait été très remarqué à la sortie de son premier film, Ixcanul, Ours d’argent de la Berlinale en 2015. Ce nouveau film arrive auréolé également d’une sélection en compétition au festival de Berlin et du Prix du public des rencontres Cinélatino de Toulouse

Tremblements raconte l’histoire de Pablo, un homme de 40 ans, blanc, d’un milieu aisé, religieux, dont la rencontre avec Francisco et la relation qu’il entretient avec lui va bouleverser la vie, en but à la réprobation de sa famille, dans une société guatémaltèque très homophobe, où la religion et l'évangélisme sont tout puissants… Il doit faire face à sa propre honte qui le dévore jusqu’à le pousser à se renier, à suivre l’un de ces stages dits de « conversion » à l’hétérosexualité. 

Retour sur la société guatémaltèque, et son système de discriminations...

Il y a deux insultes au Guatemala, qui sont perpétuées, protégées : la première, c'est "indien", qui reflète une société qui discrimine plus de 90% du pays (...). La seconde, c'est "homosexuel", huecos, qui signifie "trou". Au Guatemala, être homosexuel relève plus du machisme que de la simple homophobie. C’est cette complexité sociale qui m’intéressait dans le sujet. (Jayro Bustamante)

... ainsi que sur le rôle des Eglises, leur lien à l'Etat et au marché...

Quand on vit dans une société où l’Etat n’arrive pas à donner ce dont les gens ont besoin, les églises offrent certains services mais fixent aussi des lois (...). C’est un grand business, ces thérapies sont très chères. Le nouveau marché [pour l'Eglise], c'est le marché des jeunes couples avec des enfants en bas âges. Là, ils donnent des cours où on apprend aux parents comment faire pour éviter que son enfant soit homosexuel.

Jayro Bustamante révèle aussi des éléments du tournage, ses plans et intentions, le travail avec ses acteurs.. 

J’étais conscient que j’allais partir sur quelque chose de sombre… Je voulais inviter le spectateur à faire une apnée avec le personnage. 

Extraits sonores : 

  • Tremblements, Jayro Bustamante, 2019

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......