LE DIRECT

CANNES - Stéphane Brizé

29 min
À retrouver dans l'émission

Nous commençons avec un cinéaste dont on peut voir le film dès aujourd'hui.

Son précédent, Quelques heures de printemps, date de 2012. Il portait, déjà, sur un sujet de société capital : la fin de vie. On y voyait, déjà, Vincent Lindon. Ici, il raconte avec un regard acéré la cruelle logique du déclassement social en suivant le parcours de Thierry, 51 ans, devant qui toutes les portes se ferment. Rencontre avec un réalisateur indigné pour qui la confiance n'est pas un vain mot.

A l'affiche de La Grande Table : La loi du marché
A l'affiche de La Grande Table : La loi du marché

Avec le réalisateur Stéphane Brizé , qui signe La loi du marché (Compétition Officielle) avec Vincent Lindon.

J'ai voulu qu'un temps assez long soit consacré à la recherche d'emploi pour montrer comment un homme peut subir des situations d'humiliation.

J'ai passé beaucoup de temps avec les agents de sécurité d'un supermarché, derrière les caméras et immédiatemment j'ai vu la puissance cinégénique du lieu. J'étais derrière ces caméras avec eux et je n'attendais qu'une chose : que quelqu'un se fasse attraper. Chaque gestes anodin devient signifiant, tout est suspicieux.

Ce n'était pas gagné de transformer l'écran de cinéma en écran de contrôle, mais finalement cela crée une dramaturgie très puissante.

Découvrez la bande annonce du film :

Pour réécouter la dernière partie de l'émission, cliquez-ici

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......