LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pages intérieures, "King Kong"

Christophe Blain, le King Kong de la BD

27 min
À retrouver dans l'émission

King Kong s'invite dans un album jeunesse... Le dessinateur Christophe Blain nous parle de la réédition de "King Kong" (Robinson Editions, 2019), une adaptation graphique imaginée avec Michel Piquemal, d'après le célèbre film de 1933.

Pages intérieures, "King Kong"
Pages intérieures, "King Kong" Crédits : Christophe Blain / Robinson - Hachette

Deux fois prix du meilleur album à Angoulême, pour le premier volume d’Isaac le Pirate et le second de Quai D’Orsay (avec Abel Lanzac), l'auteur de BD et illustrateur Christophe Blain s'est aussi attaqué au mythe King Kong. Avec Michel Piquemal, il livre une version repensée d’un album paru en 2004. Adaptation du héros de Edgar Wallace, King Kong reparaît chez Robinson éditions, accompagné d’une exposition de Christophe Blain à la Galerie Barbier et Mathon à Paris, à partir du 28 juin 2019. Celle-ci réunit les dessins originaux de l’album réalisés au fusain, à la mine de plomb ou au pastel, ainsi que les planches originales à l’encre de Chine. 

La chose à laquelle j'ai absolument tenu, c'était de ne surtout pas voir le film de Cooper et Wallace [...] Je n'ai travaillé que sur des souvenirs. (Christophe Blain)

L’histoire est bien celle du célèbre film de 1933. Une île au large de Sumatra. Un réalisateur part y tourner avec sa star, une jeune femme qu’il a trouvée dans la rue, Ann Darrow, et qui rencontre à bord le marin Jack. Arrivée sur l’île, Ann est enlevée pour être offerte par une tribu indigène au dieu Kong, un immense gorille qui emmène la belle en haut de sa montagne. Jack la libère, Kong est capturé et ramené à New York pour une vie de bête de foire. Mais Kong aime Ann et l’enlève à nouveau...

J'ai dessiné un gorille puissant mais fasciné par cette femme. Sur la couverture, il la tient délicatement dans ses mains. Mon King Kong est monumental dans le sens où c'est un monument, [...] un symbole.                            
(Christophe Blain)

C'est très bien que ça se termine mal. Les enfants adorent les histoires qui font peur et qui se terminent mal.              
(Christophe Blain)

King Kong semble bien se rapprocher des univers que Christophe Blain côtoie depuis vingt ans, du dessin de l’Amérique et de son esprit de conquête dans la série Gus à la mer d'Isaac le pirate. Comme si le roi Kong et son île mystérieuse nous parlaient des mondes perdus qui aujourd’hui n'existent plus, si ce n'est dans l'imaginaire, emmenant le lecteur là où le voyage ne nous guide plus.

J'ai découvert que je savais lire un jour, tout seul, avec Tintin.            
(Christophe Blain)

Extraits sonores : 

  • King Kong (Merian Caldwell Cooper et Ernest Beaumont Schoedsack, 1933)
  • Michel Piquemal sur l'enfant (France Culture, Vendredis de la philo)
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......