LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cinéphilie

1h27

1ère partie : Table-ronde critique en présence d'Aude Tortuyaux, Stéphane Grant et Anna SigalevitchAu programme, aujourd'hui :

  • Le CD Lieder avec piano - Richard Strauss/ Liszt , interprété par Margaret Price (EMI classics)

  • Le CD Archives de la radio de Munich , parMargaret Price (BR KLASSIK)

  • Le DVD Les leçons particulières de musique , de Nikita Magaloff, Yvonne Loriod, Scott Ross (Harmonia Mundi)

  • L'exposition photographique Ce que je vois , de Julien Baer, à la Galerie Chappe, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, du 23 juin au 11 juillet 2011, en lien avec son dernier album Drôle de situation 1997-2011 (Universal), une compilation de ses titres des quinze dernières années.

    • Extraits musicaux -
  • Extrait des Leçons particulières de musique , "Impromptu n°2 de Schubert"

  • Extrait des Leçons particulières de musique "Conseils de Nikita Magaloff à Philippe Cassard"

  • Extrait des Leçons particulières de musiques , "François Couperin interprété par Scott Ross"

  • Lieder Op.41, Wiegenlied , de Richard Strauss, interprété par Margaret Price

  • Liede , de Richard Strauss, interprété par Margaret Price

  • Le monde s'écroule , de Julien Baer

Anna Sigalevitch considère Nikita Magaloff comme un excellent pianiste, jouant avec beaucoup de douceur et avec un véritable respect du texte. Conseillant de nombreux pianistes, il privilégiait une approche analytique des morceaux et avait pour qualité de laisser une grande liberté d'interprétation à ses élèves. La vision du DVD des Leçons particulières de musique apprend beaucoup sur le plan pédagogique. Toutefois, aux yeux de Stéphane Grant, il ne s'agit pas d'une simple leçon de musique mais d'une leçon d'humanité à part entière.

Les trois chroniqueurs encensent la voix de Margaret Price, la "soprano galloise", disparue en janvier dernier et qui fut l'une des chanteuses préférées du public dans les années 1970-1980. Sa voix d'argent est exemplaire de l'expressivité de l'école allemande, de la musique à programme, selon Aude Tortuyaux. Pour Stéphane Grant, la cantatrice ne sacrifiait jamais l'expression à la ligne vocale.

Enfin, la figure de Julien Baer correspond au coup de coeur d'Anna Sigalevitch, qui le considère comme une personnalité à part de la chanson française et qui apprécie dans son dernier album les arrangements sophistiqués, les choix des instruments et la voix du chanteur. Pour elle, l'exposition photographique de la Galerie Chappe révèle une véritable part de lui-même.

2ème partie : Cinéphilie

En présence de :

- Jacques Rancière -

Jacques Rancière est philosophe et amateur de cinéma. Il a écrit plusieurs essais sur le cinéma : La fable cinématographique (Seuil, 2001), Le destin des images (2005) ainsi que Le spectateur émancipé (2008). Le dernier, toujours aux éditions La Fabrique : Les écarts du cinéma , dont nous allons parler aujourd'hui.

- Tanguy Viel -

Tanguy Viel est écrivain et critique de cinéma. Il a écrit plusieurs romans et récits sur le cinéma ou qui ont le cinéma pour sujet : Cinéma (Minuit, 1999), L’absolue perfection du crime (Minuit, 2001), Hitchcock, par exemple (Naïve, 2010) dont nous avions parlé dernièrement dans une émission consacrée à Hitchcock. De ce Top Ten cinématographique, Tanguy Viel a réalisé une série radiophonique en dix épisodes diffusée dans Les Passagers de la nuit en septembre 2010 et rediffusée dans les Fictions . Enfin, il a également participé à un spectacle de Mathilde Monnier et Loïc Touzé intitulé « Nos Images » au théâtre de Gennevilliers, en avril-mai 2011.

  • Extraits musicaux -
  • Extrait du film La mort aux trousses , d'Alfred Hitchcock (1959)

  • That's entertainment , chanson du film de Minelli " Tous en scène" (1953)

Jacques Rancière et Tanguy Viel
Jacques Rancière et Tanguy Viel Crédits : Aurélien d'Avout - Radio France
Jacques Rancière et Tanguy Viel Aurélien d'Avout©Radio France Qui n’a jamais essayé, ne serait-ce que pour s’amuser, de dresser un « top ten » de ses films préférés ? De cette tentative, voire de cette impossibilité, l’écrivain Tanguy Viel a écrit un livre réjouissant paru l’an dernier sous le titre *Hitchcock, par exemple* , dont il a ensuite tiré une série radiophonique pour France Culture, et qu’il a également décliné sur scène avec la chorégraphe Mathilde Monnier Mais le top ten de Tanguy Viel n’est que le dernier avatar d’une œuvre où se mêlent cinéma et littérature pour le plus grand plaisir de ses lecteurs Des essais sur le cinéma, le philosophe Jacques Rancière en a produit plusieurs lui aussi. IL vient de publier *Les Ecarts du cinéma* , dans lequel il convoque Bresson, Hitchcock, Pedro Costa, Rossellini, Straub/Huillet et V. Minelli pour examiner ce qu’il appelle « la langue des images », et s’interroger sur les rapports complexes entre cinéma et littérature, cinéma et politique, cinéma et théorie. Tous deux sont nos invités…
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......