LE DIRECT
Danseurs de la NDT

Dansons avec Pite, chorégraphe au regard de Crystal

27 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la chorégraphe Crystal Pite qui révolutionne la danse : l'une des plus talentueuses de sa génération, encore perçue comme l'héritière de son maître William Forsythe mais qui a défini un style bien à elle, entre théâtre, danse et cabaret...

Danseurs de la NDT
Danseurs de la NDT Crédits : Boris Horvat - AFP

Cette chorégraphe canadienne, née en 1970, habite à Vancouver mais a longtemps travaillé en Allemagne (Francfort). Elle a déjà à son actif une quarantaine de pièces qu’elle a créées pour différentes compagnies de part et d’autre de l’Atlantique. Elle est vraiment l’héritière de William Forsythe poursuivant le travail de ce dernier sur le renouvellement et la modernisation de la danse classique dans un jeu avec le contemporain et l’improvisation. A travers ses actualités se révèlent différents aspects de son travail :

- Elle a repris sa pièce Betroffenheit du 29 mai au 2 juin au théâtre de la Colline (partenariat avec le Théâtre de la ville) datant de 2015 mais présentée cette année pour la première fois au public français. Elle vient d’être jouée à Lyon, Chalon en Champagne puis Saint-Brieuc en mai. La pièce avait été créée pendant les Jeux panaméricains de Toronto en 2015, c’est une collaboration entre Jonathon Young (directeur d’une compagnie de théâtre de Vancouver) et des danseurs de Kidd Pivot.

- Reprend du 22 au 30 juin sa pièce In the event au théâtre de Chaillot avec la Nederlands Dans Theater – dit aussi la NDT 1 car il y en existe 3 divisions en tout. Cette pièce clôturera la soirée, comprenant 3 pièces, les deux premières étant l’œuvre du duo Sol Leon et Paul Lighfoot, à la tête du NDT après Jiri Kylian. La pièce de Crystal Pite se danse sur une composition de Owen Belton avec qui elle a déjà travaillé, et oscille selon improvisation et vocabulaire classique : elle correspond de plus à un autre pan de son travail, plus proche de la pièce The Seasons’ canon dans le travail des gros ensembles de danseurs.

- Elle reprendra la saison prochaine cette pièce The Season’s canon à l’Opéra de Paris, présentée l’an dernier au Palais Garnier et rentrée au répertoire du Ballet en même temps, dans une soirée comprenant également des pièces de son ancien maitre William Forsythe, mais aussi une pièce de Justin Peck (In Crease, musique de Philip Glass). C’est avec cette pièce qu’elle se fait vraiment connaitre et appréciée à sa juste mesure du public français.

"Le mouvement devient souvent un moyen de dépasser la langue, la transformer, est un outil de guérison potentiel."

"Je suis le plus éveillée et vivante quand je travaille avec des contextes inconfortables, au-delà de mon imagination."

"J'ai appris chez William Forsythe que le point de lecture du corps, la source du mouvement, peut être situé n'importe où."

"Mon idéal de chorégraphe est un mélange de liberté et de précision, comment le corps peut à la fois détruire et créer."

Crystal Pite, La Grande Table

----------------------------------------

Sons diffusés :

- Extrait de la musique de Max Richter, pour sa reprise des Quatre Saisons de Vivaldi (musique du ballet "The Seasons' canon")
- Extrait d'une parole du directeur du Ballet de l'Opéra de Lyon, Yorgos Loukos

----------------------------------------

En seconde partie d'émission, retrouvez l'historien et philosophe Achille Mbembe, grand théoricien du post-colonialisme.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......