LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Exposition « Dynamo » au Grand Palais

27 min
À retrouver dans l'émission

Avec :

Patrick ROEGIERS

Philippe TRETIACK

Sébastien BALIBAR

Philippe Tretiack : « Un siècle est présenté à l’aide de 150 artistes. Tout ça prend sa source dans la compréhension du mécanisme cinématographique. […] En gros, cette exposition est divisée en deux parties : 1) la vision (la manipulation du regard) 2) la disparition des frontières de l’espace. […] On peut aussi s’interroger sur la temporalité de cette expo : qu’est-ce qu’elle voudrait bien vouloir dire aujourd’hui ? Une exposition où le mouvement est mis en avant, où la manipulation est mis en avant, etc. […] On pourrait dire que tous les registres de la perte de contrôle (à la fois de soi-même et de l’œuvre) y sont mis en jeu. »

Sébastien Balibar : « Cette exposition interroge le rapport entre l’artiste et le spectateur, en nous montrant un certain nombre d’illusions d’optique. […] Je ne savais plus très bien si j’étais acteur ou spectateur. […] J’ai quitté mes habits de physicien et je me suis mis à me demander comment fonctionne la perception. […] Des illusions d’optique qui déstabilisent et j’ai adoré ça. »

Patrick Roegiers : « La disparition du motif et la disparition de la figure : toute cette exposition est sur la surface. »

Sébastien Balibar : « Il y a des choses très nouvelles dans cette exposition. Je voudrais parler par exemple d’Anish Kapoor. Ses miroirs déformants devant lesquels on se place nous renvoient une image qui est variable (une image de soi mais aussi éventuellement de l’environnement). Alors on se met à jouer avec ça, et les enfants adorent. C’est un succès. »

Patrick Roegiers : « Ce qui m’a beaucoup amusé dans l’exposition est le côté Lewis Carroll, traversée de miroir. C’est un voyage sensoriel, un monde à l’envers, perte de repères. »

Sons diffusés :

  • Archive de Victor Vasarely

  • Archive “Surpris par la nuit” du 6 février 2009

  • Archive de Jean Tinguely dans “Surpris par la nuit” du 6 février 2009

  • « Einstein on the Beach » interprété par Philippe Glass

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du 29.04.13 intitulée « Barbara Carlotti et Christophe Blain », cliquez ici.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......