LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fait-on encore de la politique avec des idées ?

28 min
À retrouver dans l'émission

A partir du livre de Jacques Julliard, Les gauches françaises 1762 - 2012 : histoire, politique et imaginaire (Flammarion, 2012 ).

Avec : Christophe PROCHASSON Pascal ORY Myriam MARZOUKI
Christophe Prochasson : « A gauche, les corpus idéologiques sont extrêmement divers, complémentaires et parfois même contradictoires. La gauche c’est de l’histoire, donc du changement, de la politique donc de la tactique et de l’imaginaire, donc de la pensée. Et c’est sur cet imaginaire qu’il faut s’arrêter car ce sont les idées qui guident Jacques Julliard dans son travail.

[…]

Il invite à méditer sur ce passé pour reprendre le fil de la réflexion à gauche.

[…]

La gauche est profondément transformatrice et c’est une définition fondamentale de la gauche contemporaine. C’est ça qui est aujourd’hui en train de mourir au profit dont on ne sait trop quoi. »

Myriam Marzouki : « Je partagerais ce terme de mélancolie ou en tout cas de quelque chose qui est de l’ordre du constat d’une fin. Et Jacques Julliard le dit lui-même en parlant d’un cycle révolutionnaire qui s’achève et d’un nouveau cycle qui commence.

[…]

La gauche qui s’est construite sur l’optimisme du progrès, doit aujourd’hui faire le deuil de ce concept de progrès ou doit en tout cas le reconceptualiser magistralement. Il y a du coup une tension et la gauche, qui fut le grand parti du mouvement, se retrouve à être un parti de la conservation de ce qui a été gagné, et qui protège les acquis et les droits sociaux. Il me semble qu’il y a un manque dans le livre : une réflexion autour de l’écologie politique et notamment des travaux d’André Gorz. »

Pascal Ory : « La notion de justice est consubstantielle à la gauche mais les contradictions existent. Quant au mot progrès, on n’ose plus prononcer le mot mais on fonctionne avec. Car quand on applaudit aux résultats de tel ou tel changement social, c’est que l’on croit qu’il y a une différence entre un point B et un point A, la condition féminine par exemple. Mais le mot « progrès » est discrédité et ceci depuis un siècle. »

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......