LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Grand entretien avec Aharon Appelfeld

1h28

Autour de son livre Le garçon qui voulait dormir , publié aux éditions de l'Olivier.

1ère partie : Table-ronde critique  en présence d'Antoine Guillot, Pierre Vavasseur et Pascal Ory.

Nos trois chroniqueurs débattront aujourd'hui autour :

  • Du film Blue Valentine  de Derek Cianfrance (en partenariat avec France Culture)
  • Du spectacle Que faire? (le retour)  de Jean-Charles Massera et Benoît Lambert, visible au Théâtre de la Colline jusqu'au 30 juin.
  • Extraits musicaux -
  • Les gens qui doutent , d'Anne Sylvestre, à réécouter ici.
  • You always hurt the one you love , standard des années 1950, et interprété ici par Ryan Gosling au ukulele.

2ème partie : Grand entretien avec Aharon Appelfeld

Autour de son livre Le garçon qui voulait dormir , publié aux éditions de l'Olivier.

Aharon Appelfeld
Aharon Appelfeld Crédits : Aurélien d'Avout d'Auerstaedt - Radio France

C’est l’histoire d’Erwin qui, à 16 ans, a déjà vécu mille vies : la guerre, le ghetto, la cachette, l’errance, Naples, la traversée pour venir en Palestine, le travail sur les terrasses et dans les plantations, les entraînements intensifs.

C’est l’histoire d’un jeune garçon qui un jour s’appellera Aharon, et qui au sortir de la guerre se réfugie dans le sommeil pour fuir une réalité d’une violence inconcevable et retrouver à la faveur de ces heures volées à l’éveil, les membres de sa famille, décimés dans les camps, dont il a pour sa part réchappé.

C’est sa façon à lui de faire revivre son père, sa mère, son grand-père, mais aussi sa langue, le yiddish, qu’il a dû abandonner pour apprendre l’hébreu et partir en Palestine, qui allait devenir bientôt l’Etat d’Israël.

Cette histoire c’est celle du nouveau roman d’Aharon Appelfeld, Le Garçon qui voulait dormir , un livre absolument extraordinaire que Valérie Zenatti a traduit pour les éditions de l’Olivier,… et c’est aussi en grande partie celle de l’auteur, qui depuis longtemps nourrit son œuvre de son traumatisme d’enfant juif orphelin rescapé de l’enfer et parti vivre sur une terre inconnue.

Le fait est suffisamment rare pour être signalé, à travers cette histoire de rêves, de guerre, de souvenirs et de famille, Aharon Appelfeld, l’un des plus grands écrivains israéliens vivants, montre une fois de plus à quel point la littérature peut être puissante, l’écriture salvatrice et la lecture bouleversante…

Bonne journée à tous et à lundi pour un grand entretien avec l'académicien François Weyergans.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......