LE DIRECT
Grégoire Bouillier lors de la remise du Prix Décembre 2017

Grégoire Bouillier : journal des Gilets jaunes

28 min
À retrouver dans l'émission

Comment parler des "Gilets jaunes"? Grégoire Bouillier, Prix Décembre 2017 pour son roman "Le Dossier M", est l'invité de cette Grande table pour sa dernière parution : "Charlot déprime" suivi de "Un rêve de Charlot" ("Librio", Flammarion, mars 2019).

Grégoire Bouillier lors de la remise du Prix Décembre 2017
Grégoire Bouillier lors de la remise du Prix Décembre 2017 Crédits : Leon Tanguy - Maxppp

Plume de l’introspection, ou quand les idées se mêlent au récit au lieu de le porter... Dans Charlot déprime suivi de Un rêve de Charlot, chez Librio (collection petits prix de Flammarion), Grégoire Bouillier s’improvise gonzo journaliste à l’Acte IV du mouvement des Gilets jaunes. L’auteur du Dossier M, Prix Décembre, et de Rapport sur moi se tourne, avec toujours autant de piquant et d’érudition, vers l’homme de la rue, celui qui a su réveiller sa conscience.

Charlot déprime suivi de Un rêve de Charlot, deux récits en miroir nés de l’envie d’aller voir : « Ne me laisse pas indifférent, cela réveille ma petite conscience politique en déshérence depuis si longtemps » sont les premiers mots de ce texte. Grégoire Bouillier est ainsi lui-même descendu dans la rue sans gilet jaune le 8 décembre 2018, Acte IV du mouvement.

Intégrer mes idées comme élément du récit, et non pas mettre le récit au service des idées.                
(Grégoire Bouillier)

Une oeuvre qui revient sur le rôle de l'écrivain. Car quelque chose était en train de s’écrire, mais sans eux : "Quelque chose est en train de s’écrire là, en France, depuis trois semaines, qui souffle sur certains feux qui ne s’éteindront jamais en moi"."Ils sont où les écrivains ? Eux qui se passionnent tellement pour les individus, décrivent si bien leurs drames, tentent follement de réparer le réel…. Ils sont où ? Ça ne les intéresse pas ?".

Être écrivain, c'est être présent à soi, présent à ce qui se passe, présent à l’époque.                
(Grégoire Bouillier)

Surtout, si le fait qu’un écrivain décide de mouiller sa chemise (mais pas son gilet, à cause d'une viscérale détestation à porter l’uniforme), d’user ses semelles, pour aller voir et tenter de comprendre ce qui se passe dans la rue, est une bonne chose, comment le faire sans démagogie ? Sans une forme de romantisme de combat ?

Avec Charlot déprime, anagramme de "l’arc de triomphe", Grégoire Bouillier fait en sorte que ses idées soient un "élément du récit, et non pas que le récit soit au service des idées".

Extraits sonores : 

  • Emmanuel Macron, président des ultra-riches? (C l’hebdo, 02/02/2019)
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......