LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Harper Lee et Atticus Finch : l'effondrement d'un mythe?

29 min
À retrouver dans l'émission

La publication d'un second roman de Harper Lee, dont on pensait qu'elle n'avait écrit que To kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur ), a provoqué aux Etats-Unis des réactions extrêmement véhémentes. Alors que le personnage d'Atticus Finch, avocat défenseur d'un homme noir accusé à tort, incarnait la lutte pour l'égalité et la bonne conscience blanche, Va et poste une sentinelle lui prête une vingtaine d'années plus tard des discours et des attitudes racistes. Un basculement qui en dérange beaucoup, mais dans lequel certains voient une vision de la société américaine plus complexe et bienvenue.

To kill a mockingbird
To kill a mockingbird Crédits : moni3

Pour analyser la transformation de ce personnage dans le deuxième roman d'Harper Lee, écrit avant To kill a mockingbird mais qui se passe vingt ans après, et les réactions des Américains, pour qui le premier roman représente un vrai classique de la culture nationale, nous sommes en compagnie du traducteur Pierre Demarty, de la romancière Isabelle Hausser (auteur de la postface de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur ) et de Jake Lamar, journaliste et romancier américain.

Jake Lamar : "C'est très curieux aux Etats-Unis souvent quand un écrivain a envie de parler d'un moment actuel, il le tourne au passé ; le meilleur ouvrage sur le maccarthysme c'est la pièce d'Arthur Miller : Les sorcières de Salem ."

Isabelle Hausser : "Quand on lit ce livre c'est un peu comme quand on se regarde dans un miroir déformant : c'est un peu vous mais ce n'est pas complètement vous."

Pierre Demarty : "Elle a transformé un livre plus ambigu moralement et politiquement pour en faire un livre plus consensuel et universel. La Sentinelle est un livre beaucoup plus sombre, pessimiste et critique à l'égard de la société."

Sons diffusés :

  • Extrait de To kill a mockingbird

  • Interview de Mary Badham.

  • John Coltrane, Alabama .

Vous trouverez ici un article de Sylvie Laurent, spécialiste en littérature américaine : "Le "poor white trash" ou la pauvreté odieuse du blanc américain" (Cairn édition abbonés).

Lisez ici la critique de Va et poste une sentinelle par notre revue partenaire : Page des libraires .

page des libraires
page des libraires Crédits : Radio France

Réécoutez ici l'émission de La Grande Table avec Jake Lamar lors de la sortie de Postérité .

Retrouvez ici la deuxième partie de l'émission avec un des prix Nobel de la paix, Samir Cheffi et le président de l'université de Carthage Lassaad el Asmi.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......