LE DIRECT

Hommage à Lucien Clergue

30 min
À retrouver dans l'émission

François Hebel et Joan Fontcuberta
François Hebel et Joan Fontcuberta Crédits : Radio France

La Grande Table bouleverse sa programmation pour rendre hommage au photographe et cofondateur des rencontres d'Arles,Lucien Clergue , décédé samedi dernier à Nîmes. Entourée de François Hebel, directeur artistique du festival "Foto/Industria" à Bologne et ancien directeur du festival de photographie "Les Rencontres d'Arles", ainsi que du photographe espagnolJoan Fontcuberta, Caroline Broué retrace l'amour inconditionnel de cet homme pour la photographie, et la bataille livrée tout au long de sa vie -avec brio- pour la hisser au rang des arts.

Joan Fontcuberta : Lucien Clergue était l'incarnation de l'homme du Sud, le regard pétillant, bon vivant... De grandes qualités humaines.

François Hebel : Il y avaitdeuxLucien Clergue : le jovial et le plus profond, ce dernier était dans une lutte interne et il avait l'illusion qu'on pouvait vivre de ses photos. Il y avait dans tout ce que faisait Lucien Clergue une dramaturgie, une mise en scène. Il aimait l'Art avant toute chose.

Exposition Les Clergue d'Arles au musée Réattu

La chronique de Thibaut Sardier : Une chronique en OU... LI... PO...

Camille Bloomfield qui parle des contraintes littéraires de l'Oulipo :

Écouter
1 min
Écouter

Bonjour Caroline. Comment allez-vous ? Après cette ouverture liminaire et polie, place à l’OULIPO, l’ouvroir de littérature potentielle. La bibliothèque de l’arsenal à Paris ouvre les livres potassés par ce groupe d’outrecuidants littérateurs possédés, oublieux des limites du possible, qui ont ouvert une littérature policée par des règles ourdies librement et posément.

"Littérature outrageuse, libelles polémiques !" direz-vous, fondant en vous l’hypothèse que ces auteurs grouillent dans un lisier potache. Oubliez l’idée, polissonne ! Car l’OULIPO outrepasse l’alibi potache et n’oublie pas que la littérature est porteuse de sens. A ce sujet, écoutez la comlissaire de l’expo, Camille Bloomfield, qui parle de Queneau.

L’OULIPO, c’est donc des ouvertures littéraires polymorphes, de la nouvelle litanie poétique (Cent mille milliards de poèmes, de Queneau) à l’ouvrage libidineux pornographique (Orgie, dessin d’Aline Gagnaire). Outrage, liesse, poisse, oubli, litiges, poésie : tout y passe.

Mais l’OULIPO, c’est aussi une ouverture limitée des postes, seules les ouailles littérairement polarisantes ne sont pas oubliées sur la liste des potes. Ouste aux librettistes polémiques, hourra aux libellistes polyvalents ! Vous oubtenez votre licence poliment, à condition de garder le secret.

Je pourrais poursuivre ad libitum ce poème, mais étant encore ouliproximatif, et étant rattrapé par une autre contrainte, celle du temps… je résume en prose libre pour ceux qui n’ont rien compris en vous disant que cette exposition célèbre les 55 ans l’an prochain de ce groupe très organisé qui compte aujourd’hui 40 membres (en comptant ceux qui sont excusés pour cause de décès), et qui n’avait jamais eu droit à une rétrospective. L’expo est à plusieurs niveaux de lecture. Les moins connaisseurs pourront jouer avec des cubes, des briques pour découvrir les ressorts des contraintes littéraires les plus connues (anagrammes), les aficionados retrouveront derrière l’esprit humoristique des auteurs le sérieux et la sophistication de leurs textes, les connaisseurs, plongeront dans les documents témoignant de la vie de ce groupe, où le moindre document administratif recèle des procédés littéraires de premier choix.

Rendez-vous à la bibliothèque de l’Arsenal à Paris, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15 février ( et n’oubliez pas que chaque minute consacrée aux Oulipopotames est autant de moins pour les Luciens Clerscargots.

Sons diffusés :

-Archive INA, "L'homme en question" du 14/08/1977, avec Lucien Clergue.

-Archive INA du 16/09/83 avec Lucien Clergue.

-Manitas de Plata, Fantasia arlatana .

Pour réécouter la seconde partie de l'émission intitulée "La croissance est-elle la condition du bonheur ?", cliquez ici.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......