LE DIRECT
 "Trois visages" de Jafar Panahi

Jafar Panahi, un visage de l’Iran

28 min
À retrouver dans l'émission

Dans son nouveau film "Trois visages", Jafar Panahi dresse un portrait de l'Iran à travers trois personnages de comédiennes. Interdit d'écrire des scénarios, de tourner et de sortir du pays depuis 2010, Panahi fait du cinéma malgré tout. Un cinéma de résistance, humaniste et souvent drôle.

 "Trois visages" de Jafar Panahi
"Trois visages" de Jafar Panahi Crédits : Memento distribution

Trois visages de Jafar Panahi est sorti en salles le 12 mai -un film vivant et dynamique, comme le cinéma que défend et réalise clandestinement son réalisateur, Jafar Panahi. Alors que son nouveau film sort en salles et qu'il obtient le prix du scénario au dernier festival de Cannes, le réalisateur iranien est toujours interdit de filmer et de voyager. 

Après sept ans, Jafar Panahi ose sortir de la maison, du taxi, pour revenir dans le village de son enfance. Pooya Abbasian

On l’avait quitté en 2015 avec Taxi Téhéran: aujourd'hui, Trois visages est un film sur la vie qui suit une route, zigzague parfois, passe sous un tunnel et en ressort pour se chercher une destination.

Jafar Panahi est un amoureux du cinéma, et ensuite un amoureux de l'Iran. Son cinéma est intrinsèquement lié à son pays. Il ne voudrait pas vivre ailleurs: on le lui a proposé, mais il n'a jamais accepté. Pooya Abbasian

Pour Jafar Panahi, son plus grand souhait -il le rappelait dans sa lettre ouverte publiée mi-avril après l’annonce de sa sélection à Cannes- serait que ses films puissent être projetés en Iran, « même si c’est dans une seule salle et même si c’est dans l’endroit le plus éloigné ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Jean-Michel Frodon, critique, journaliste et ancien directeur des Cahiers du cinéma est notre invité aujourd'hui. Jafar Panahi est un cinéaste qu'il a suivi depuis son premier film Le Ballon blanc en 1995. Il est co-auteur avec Clément Chéroux du catalogue de la rétrospective et de l’exposition Images/Nuages qui a eu lieu en 2016 au Centre Pompidou.

Jafar Panahi appartient à cette catégorie de cinéastes pour qui le cinéma est un horizon, une passion. Il vit entouré de caméras. Ce qui le met en mouvement, c'est le désir de faire des films. Jean-Michel Frodon

Il est accompagné par Pooya Abbasian, artiste et proche collaborateur de Jafar Panahi qui a travaillé sur ses quatre derniers films, dont Trois visages, pour le scénario et la post-production -presque toujours à distance, puisqu'il n'est pas retourné en Iran depuis 7 ans. 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......