LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jaime ROSALES

29 min
À retrouver dans l'émission

Jaime Rosales
Jaime Rosales

Le cinéaste Jaime Rosales est aujourd'hui l'invité de la Grande table. Il nous présente son dernier film La belle jeunesse , portrait de la jeunesse espagnole confrontée à la crise économique, qui est sorti en salle le 10 décembre.

Il n’y a pas de rapport thématique ou esthétique entre mes films. Je n’ai donc pas de moteur, de façon de faire qui soit récurrente. Parfois ça peut me prendre quatre ans, tandis que d’autres fois en deux mois j’ai tout le film dans la tête. L’impulsion créative est très différente selon les cas. Lorsqu’il s’agit d’un film plus politique, comme avec La belle jeunesse , c’est assez rapide car il y a une question qui me taraude et à laquelle j’ai besoin de répondre. Si c’est un thème plus personnel comme avec La soledad ça peut prendre beaucoup plus de temps.

Ce film est né du sentiment d'urgence, du besoin de faire un portrait de mon époque. C'est un portrait des jeunes Espagnols qui vivent en plein dans la crise, mais c'est un portrait que j'ai fait avec un regard politique. C'est-à-dire que j'ai posé une question particulière mais qui finalement nous regarde tous. J'ai donc travaillé sur la jeunesse mais je voulais parler à tout le monde pour dénoncer quelque chose de grave.

La Petite minute de Thibaut Sardier : Lancelot du Lac, au Théâtre National Populaire du jeudi 11 au dimanche 21 décembre 2014.

Pour réécouter la dernière partie de l'émission intitulée " A propos du "délire occidental"", cliquez ici.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......