LE DIRECT

La morale laïque peut-elle échapper à l'ordre moral ?

27 min
À retrouver dans l'émission

A partir de l’ouvrage « Le livre de morale des écoles primaires (1895) » de Louis Boyer (éd. Olivier Frébourg)

Avec : Christophe PROCHASSON Catherine CLEMENT Ruwen OGIEN
Christophe Prochasson : « Il me paraît curieux qu’il soit aujourd’hui très difficile de parler de morale à gauche. C’est oublier un peu trop vite que tout un courant de pensée politique située à gauche depuis la fin du XIXe siècle a fait de la morale un point essentiel, non seulement comme moyen de transformer la société mais aussi comme objectif à atteindre de l’action politique. »

Catherine Clément : « C’était et c’est toujours une matière de l’enseignement supérieur. […] Ce n’est pas parce qu’on souhaite un enseignement de morale qu’on est forcément borné et stupide. »

Ruwen Ogien : « Ce que la morale laïque est censée nous apporter c’est d’être capable de justifier ses règles par les principes de la pensée critique, de la raison, et non par l’autorité d’un commandement divin. Mais il existe une contradiction, une difficulté philosophique. La morale laïque est supposée nous amener à justifier ces principes de morale commune. Le but c’est de se dire que si quelqu’un réfléchit rationnellement, de façon critique, il aboutira à penser qu’il ne faut pas tuer, etc. Mais au fond, nous n’avons aucune garanti. Il est tout à fait possible que la pensée critique, lorsqu’elle se développe sans aucune contrainte, nous amène, entre autre, à penser que même la pensée critique n’a aucune importance. »

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......