LE DIRECT
Gao Xingjian en 2010 en Espagne

Le Nobel Gao Xingjian sort de sa réserve

29 min
À retrouver dans l'émission

La Grande table accueille Gao Xingjian, prix Nobel de littérature en 2000, à l’occasion de la parution de l’intégralité de son œuvre poétique, « Esprit errant, pensée méditative ».

Gao Xingjian en 2010 en Espagne
Gao Xingjian en 2010 en Espagne Crédits : ALONSO M GAMERO / EFE Newscom - Maxppp

Gao Xingjian est tout à la fois traducteur, théoricien de littérature, dramaturge, peintre, réalisateur de films, romancier et poète. Né en 1940 en Chine, il y fait l’expérience des camps de travail et de la censure. Ses pièces de théâtre sont considérées comme subversives et régulièrement interdites.

En 1979, après la mort de Mao, il effectue un premier voyage en France et découvre alors la littérature française contemporaine, dont il devient un spécialiste. Il s’exile définitivement en France en 1988, dont il obtient la nationalité 10 ans plus tard, peu avant de se voir attribuer le Prix Nobel de littérature, en 2000.

Son œuvre complète est réunie dans le recueil Esprit errant, pensée méditative, publié en mai aux éditions Caractères, et qui incite à la réflexion autour des bruits du monde.

Une soirée est organisée à la Maison de la poésie le 24 juin en présence de Gao Xingjian. La rencontre avec l'auteur sera suivie de la projection de son film Le Deuil de la beauté (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Sons diffusés :

  • Zhang Yinde, archive INA France Culture
  • "Etranges étrangers", lu par Jacques Prévert 
  • Extrait de l'Opéra "La Neige en août" (Youtube, 2002)

___

(Ré)écoutez ici la deuxième partie de La Grande table, où nous revenons sur l'oeuvre du sociologue Erving Goffman, en compagnie d' Yves Winkin, qui présente un recueil de quelques uns de ses textes, et du photographe et cinéaste Raymond Depardon, grand connaisseur de l’œuvre du sociologue.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......