LE DIRECT

Le sport, c'est de la culture !

27 min
À retrouver dans l'émission

A partir du lancement de la revue Desports.

Avec : Pascal ORY Pascal BLANCHARD Pierre-Louis BASSE
Pascal ORY : « Il faut marquer d’une pierre blanche la sortie de cette revue Desports : « Le sport à lire avec un marque page ». Il y a une dimension intellectuelle, politique, idéologique : on peut multiplier les lectures (qui ne sont pas que des manières de légitimer) : la géopolitique dans le football, l’histoire politique dans le sport automobile. Ca permet d’aller assez loin, de toucher à deux éléments représentatifs du statut du sport aujourd’hui. D’une part, beaucoup de ces textes reviennent sur la cristallisation héroïque dans une forme moderne. D’autre part, on y voit le rapport dialectique que le sport entretient avec l’identité collective. Ce qui me frappe c’est que ces deux éléments sont constitutifs d’un ancien régime culturel dont le sport est encore porteur.

[…] Vraisemblablement il y a un rapport au politique qui a bougé et le sport ne peut pas avoir le même rôle qu’autrefois au risque d’avoir une gueule de bois idéologique. La dimension économique, la marchandisation sont les principaux facteurs de changement. Alors quel est le statut du sport dans la société de 2013 ?

[…] Avec un peu de recul, nous sommes dans une ambiance où la culture sportive devient légitime. Pourquoi les artistes se saisissent plus ou moins de certains sports ? Sur le boxeur Ali, nous avons à faire un type de personnages sur lequel nos sociétés postmodernes peuvent projeter leurs fantasmes. Le sport est un lieu mythique éminent.

[…] Ce qui fait la richesse et la fascination du sport c’est sa fascination polémique pour la guerre, c’est une forme de guerre. Notre société n’est pas très claire : elle la met à distance mais reste fascinée par elle. »

Pascal BLANCHARD : « Cette revue raconte des histoires. Il n’y a pas de thématique mais une vraie cohérence en revanche. Cette revue remet de l’intelligence dans le sport et on peut, à travers ça, raconter le siècle.

[…] Il fait rentrer le sport dans notre culture, dans notre temps. A chaque article on apprend à regarder différemment l’histoire. Au delà des 1000 matchs par weekends, il faut parfois savoir s’arrêter sur un but, un footballeur.

[…] Thuram est devenu la figure majeure de la lutte antiraciste. De même, Yannick Noah est la personnalité préférée des Français. Pourquoi fascinent-ils les grands comme les petits ? A un moment ils symbolisent une forme de charisme, ce sont des personnages qui racontent notre temps. »

Pierre-Louis BASSE : « Ils sont à l’heure de notre époque. Ce n’est pas un retour à l’esprit d’Albert Londres ou Antoine Blondin. C’est un retour sur la transversalité des choses. Il y aura un avant et un après Desports .

[…] En apparence le sport est au cœur de la société. Mais on arrive à un tel niveau de financiarisation et d’entertainment qu’on ressent la nécessité d’aller vers une intellectualisation des choses, d’être dans la mémoire.

[…] Il faut s’arrêter sur la qualité littéraire de la revue. Les auteurs ont un goût du passé qui leur permet d’atteindre une grande littérature. Il y a coïncidence entre le travail littéraire et l’objet tel qu’il est.

[…] La revue Desports est une manière de sauver le sport qui se détruit lui-même en ne devenant qu’un spectacle. »

Sons diffusés :

  • Francis BLANCHE présente les "actualités télévisées" à l'occasion de ce 1er avril 1964. Sujet sur le premier académicien catcheur. Archive INA à consulter ici.

  • Frédéric ROUX au Rendez-vous le 12 février 2013 pour son livre Alias Ali (Fayard, 2013).

  • Silmarils – « Va y avoir du sport ».

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du 14 mars 2013 intitulée « Visite d’exposition avec Harry Gruyaert », cliquez ici.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......