LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les auteurs sont-ils des héros modernes ?

26 min
À retrouver dans l'émission

A partir de l'essai de Donatien Grau, Tout contre Sainte-Beuve (Grasset, 2013)

Avec : Marin DE VIRY Hervé LE TELLIER Pascal ORY
Marin DE VIRY : « Que signifie cette floraison et quel bénéfice intellectuel en attendre ? Il y a une forte demande de la part du public car il pense que les écrivains sont des figures de liberté. Le public présume qu’à travers leur pratique de leur art, les romanciers ont un rapport différent aux puissances qui les animent. Ce qui fascine dans ces figures libres ce sont les dépouilles de la singularité. Mais les biographies sont-elles utiles ou non ? Il y a une ligne de partage : le cas où c’est utile c’est le cas ou le romancier exprime plutôt qu’il ne s’exprime. Il y a des gestes biographiques qui sont éclairants et d’autres pas, tout dépend de l’auteur dans son geste créateur.

[...] La biographie est un ouvrage d’édification dans un système religieux, puis il y a des biographies plus savantes, des biographies portées sur la mentalité de l’auteur, etc. On pointe le fait que la culture est une religion de substitution et que la littérature est une pièce essentielle de la liturgie culturelle et dans ce système les auteurs sont des sortes de saints et de bienheureux. C’est vrai qu’il y a une demande du public pour ce halo de religiosité.

[…] Les biographies éclairent et mettent en avant des moments clefs où la sensibilité se cristallise.»

Hervé LE TELLIER : « J’ai des réticences à lire les biographies de mes auteurs préférés comme Italo Calvino. J’ai peur que la dimension naïve de la première lecture (l’absolue nouveauté du livre) ne disparaisse. Il y a une dimension de génie qui n’est pas explicable par la biographie. La dimension thématique ne l’est pas non plus.

Sur les auteurs historiques, il y a un lien organique entre l’œuvre et l’homme. Mais ce n’est pas toujours le cas, par exemple Stendhal. L’adéquation n’est pas totale. Et c’est vrai pour tout créateur.

[…] La biographie a une influence sur la relecture des textes. D’un seul coup, on a un éclairage, c’est une dimension de relecture à la lumière de . La lecture d’une biographie d’un homme qu’on connaît fait apparaître le manque de connaissance de l’autre et crée le trouble liée à l’absence.

[…] Pourquoi le W de Pérec est-il si mystérieux ? L’explication la plus belle est celle que donne Bernard Magné, récemment disparu : W est la somme de la « rue Villin » et de « Villars de Lans » où il a vécu son enfance. Mais parfois la biographie ne donne pas de clef. »

Pascal ORY : « Donatien Grau nous rappelle qu’il y a quelque chose de scolaire dans la distinction Proust / Sainte-Beuve. Il y a un peu un faux problème dans la mesure où on a l’impression que tout est déterminé et que d’une certaine façon se plonger dans la biographie c’est comprendre ce déterminisme, mais en même temps tout est inexplicable : so what ? Il y a une sorte de légende dorée des artistes qu’on a besoin de lire. Mais est-ce qu’on ne lirait pas une biographie par fétichisme seulement ? Par pure religiosité ?

[…] Toute biographie est autobiographique… Je ne peux résister à faire un peu de sociologie : La tendance des auteurs contemporains à prendre leurs propres héros pour les héros de leurs romans est une suite logique de leurs hauts niveaux d’étude.

[…] Tout dépend du rapport qu’on a avec l’auteur. En rentrant dans une biographie on risque de démythifier son héros. Ne devrait-on pas distinguer les œuvres qui nous posent question et puis des cas ou nous sommes dans l’adhésion et dont on refuse d’ouvrir une biographie. »

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du 7 février intitulée « Entretien avec le romancier Amos Oz », cliquez ici.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......