LE DIRECT

Les Rustres : "La peur du nouveau et de l'étranger les rend odieux, tristes, misérables"

29 min
À retrouver dans l'émission

Direction la Venise du 18ème siècle avec une pièce délicieuse au Théâtre du Vieux-Colombier de la Comédie Française jusqu'au 10 janvier : Les Rustres de Goldoni. Nous rencontrons son metteur en scène Jean-Louis Benoit. Retour sur la naissance d'un nouveau réalisme au théâtre avec cet auteur qui prend ses distances avec la commedia dell'arte et opère ainsi une véritable révolution dans le théâtre italien.

Les Rustres
Les Rustres

Les rustres sont des bourgeois, des tyrans domestiques, des marchands dans une Venise sur le déclin, prisonniers d'un passé opulent qu'ils ne cessent de regretter : ce sont des nostalgiques mais aussi des réactionnaires effrayés par la naissance de libertés nouvelles. A travers eux, on peut lire notre temps présent, les phénomènes de réaction, de domination, des femmes notamment : c'est cette actualité qui a fasciné Jean-Louis Benoit et qui guide sa mise en scène, dont il nous parle aujourd'hui.

Tout ce qui est nouveau, tout ce qui est étranger leur fait peur. Et c'est cette peur qui les rend misérables, tristes et odieux.

Ce qu'il faut bien voir chez Goldoni, c'est son humanisme. C'était un homme très tendre. Molière est plus féroce.

Sons diffusés :

  • Vilar, archive INA ,1962

  • Extraits des Rustres

  • Vivaldi, Griselda, Se ria Procella

Ecoutez ici la deuxième partie de l'émission avec les psychanalystes Miguel Benasayag et Michel Schneider : quel est l'état psychologique de notre société à l'issue de cette année 2015?

Intervenants
  • philosophe, spécialiste de Tocqueville et enseignant en classes préparatoires
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......