LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lia Rodrigues

Lia Rodrigues, chorégraphe de la colère

27 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues qui présente sa nouvelle création Fúria, du 12 au 15 décembre au Cent-quatre. Neufs danseurs, dont certains formés dans la favela de Maré où elle enseigne la danse, livrent une prestation qui appelle à faire unité à travers les corps.

Lia Rodrigues
Lia Rodrigues Crédits : ©sammi

Après Pour que le ciel ne tombe pas en 2016, la nouvelle création de la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues, Fúria, se joue jusqu'au 15 décembre au Centquatre, dans le cadre du Festival d'Automne. Neuf danseurs réunis sur scène qui, par le corps, nous renvoient à la question fondamentale de l'altérité. Du solitaire au collectif, le spectateur est au cœur du mouvant comme témoin d'un monde qui se transforme. 

Lia Rodrigues nous livre la façon dont ils ont travaillé, notamment sur l'écriture et la recherche des accessoires mais également sur l'influence de la littérature dans la création de Fúria :

Elle est très écrite. On a beaucoup travaillé sur l'écriture, comment utiliser les vêtements. On a utilisé beaucoup de choses jetées (...) Avec des choses qui n'ont pas de valeur, on a construit un monde, un univers, un pays.

Un livre qui a commencé à m'éveiller, c'est un livre d'Achille Mbembé qui s'appelle "Critique de la raison nègre" (...) Je pense que tout a commencé avec la littérature. Aussi par Conceição Evaristo, je l'admire beaucoup.

Développant des activités pédagogiques et artistiques dans une favela de Maré, à Rio de Janeiro, où elle a fondé le "Centre des Arts des Maré" et "l’École Libre de Danse de Maré" avec Silvia Soter, Lia Rodrigues nous parle des conditions de vie difficiles dans ces favelas :

On n'imagine pas. Cette année, l'armée occupe la favela de Maré tout le temps. La police ne respecte pas les gens. Ils ont tiré d'un hélicoptère, en haut en bas comme si les gens qui vivent là-bas étaient des animaux qu'ils chassent.

Tout le travail que je mène à Maré, à Rio de Janeiro, dans cette favela depuis 2003, c'est d'être ensemble. De bâtir quelque chose ensemble." 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......