LE DIRECT
Répétitions de la Chauve-souris avec Farrah El Dibany (Prinz Orlofsky), Timothée Varon (Gabriel von Eisenstein), Danylo Matviienko (Dr Falke), Liubov Medvedeva (Adèle), Tiago Matos (Frank), Chœur Unikanti (c) Elizabeth Carecchio

L'Opéra hors les murs

26 min
À retrouver dans l'émission

La Grande Table reçoit Myriam Mazouzi, directrice de l'Académie de l'Opéra de Paris, accompagnée de l'altiste Marie Walter et de la soprano Angélique Boudeville, à l'occasion de la représentation de "La Chauve-souris" de Johann Strauss par les élèves de l'Académie à la MC93.

Répétitions de la Chauve-souris avec Farrah El Dibany (Prinz Orlofsky), Timothée Varon (Gabriel von Eisenstein), Danylo Matviienko (Dr Falke), Liubov Medvedeva (Adèle), Tiago Matos (Frank), Chœur Unikanti (c) Elizabeth Carecchio
Répétitions de la Chauve-souris avec Farrah El Dibany (Prinz Orlofsky), Timothée Varon (Gabriel von Eisenstein), Danylo Matviienko (Dr Falke), Liubov Medvedeva (Adèle), Tiago Matos (Frank), Chœur Unikanti (c) Elizabeth Carecchio Crédits : © Opéra National de Paris

« Le bonheur est d’oublier ce que l’on ne peut changer. » C’est avec la La Chauve-souris de Johann Strauss que les élèves de l’Académie de l’Opéra de Paris font leur classe et leurs premiers pas sur scène.

Présentée du 13 au 23 mars 2019 à la MC93 de Bobigny, avant de rejoindre les deux scènes de Besançon le 3 avril, puis le Théâtre Impérial de Compiègne le 26, la Maison de la culture d'Amiens et la MC2 de Grenoble en mai. 

La Première de La Chauve-souris de Johann Strauss, qui a lieu ce soir à la MC93, est une production sur laquelle ont travaillé les artistes et artisans en résidence, ainsi que la première grande représentation à mi-parcours des élèves de l’Académie. 

C’est toujours compliqué de choisir une œuvre. A l’académie, nous avons des artistes jeunes professionnels en résistance, et il faut avoir une œuvre avec suffisamment de grands rôles pour la distribution, et qui puisse se prêter à une réduction d’orchestre.

Cette opérette en trois actes datant du XIXème siècle s’était jouée dans le camp de Terezin en 1944, dans la région des Sudettes annexée par l’Allemagne - dans l’actuelle République Tchèque -, un camp de concentration mise en place par les nazis. 

L’étude de la musique nous apprend énormément sur le livret. Mais ensuite, les dialogues nous en apprennent d’avantage sur l’état du personnage... C’est cette composition entre musique et dialogue qui a donné naissance à ce personnage (...). Je m’endors avec cette œuvre, je me réveille avec elle, je voyage avec elle. Sur scène ou à la maison, je pense à ce rôle et je le développe intrinsèquement.

L’Académie de l’Opéra a en l'occurrence commandé une réduction musicale de l’œuvre pour sept instruments : violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, clarinette, piano. Une oeuvre marquée par un élan de résistance collective et dont viennent nous parler la directrice de l’Académie, Myriam Mazouzi, la soprano Angélique Boudeville et l’altiste Marie Walter.

On est exposés au regard du public, on est moins nombreux, ce n'est pas les mêmes conditions que dans une fausse. On voit les chanteurs.

Extraits sonores : 

  • La Chauve-Souris, Johann Strauss, Académie de l'Opéra National de Paris, Acte I, trio Eisenstein Rosalinde Blind
  • La Chauve-Souris, Johann Strauss, Académie de l'Opéra National de Paris, Acte I, trio Eisenstein Rosalinde Adèle
  • Reportage sur l'Académie de l'Opéra de Paris
  • Documentaire Infrarouge « Opéra Académie » de Carole Grigy, France 2, 26 mars 2019 à 23h40

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......