LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ludmila MIKAËL

29 min
À retrouver dans l'émission

Ludmila Mikaël
Ludmila Mikaël Crédits : BC - Radio France

Rencontre avec Ludmila Mikaël , comédienne à propos de la pièce Et jamais nous ne serons séparés de Jon Fosse mise en scène par Marc Paquien au Théâtre de l'Oeuvre.

Ludmila MIKAËL : « C’est en commençant par la forme que l’on trouve le fond. Ensuite quand c’est réussi, les deux se confondent et l’on comprend pourquoi c’est écrit comme cela. »

« Cette femme est dans une rumination mentale, une sorte de coupure du monde. Ça n’est pas une pathologie chez Jon Fosse, c’est avant la maladie. »

« Cela me fait penser à quelqu’un qui se jette dans le vide. Il faut être présente à chaque seconde sans anticipation. Là le personnage ne permet pas de se cacher : il n’y a pas de costume, il n’y a rien de particulier. Il faut une confiance absolue. »

Dans la Petite minute, zoom sur les Correspondances de Manosque dont vous pouvez découvrir le programme ici.

correspondance_manosque
correspondance_manosque

Sons diffusés :

  • extrait de « Et jamais nous ne serons séparés », pièce de Jon Fosse mise en scène par Marc Paquien avec Ludmila Mikaël.

  • Jon Fosse, entretien avec SophieJoubert, Humeur vagabonde , France Inter, octobre 2003.

  • « Don’t explain », Cat Power

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Poursuivez avec la Grande table pour la seconde partie de l'émission consacrée à Frédéric Lordon qui publie La société des afects, pour un structuralisme des passions (Seuil) en cliquant ici.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......