LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A reproduction of the picture "The unbelief of Apostle Thomas", by Rembrandt Harmensz van Rijn

Mariage homosexuel : que disent les Evangiles ?

27 min
À retrouver dans l'émission

"Jésus loin de défendre la famille traditionnelle, l'a dynamitait" selon la philosophe Catherine Clément. Retour sur la parole des textes sacrés dans le débat sur le mariage des homosexuels.

A reproduction of the picture "The unbelief of Apostle Thomas", by Rembrandt Harmensz van Rijn
A reproduction of the picture "The unbelief of Apostle Thomas", by Rembrandt Harmensz van Rijn Crédits : AFP

Dans l’évangile selon Saint Luc, on a un propos violent et vaste sur le mariage. Jésus appelle ses disciples à renier et perdre leur vie passée : c’est le principe de la conversion. Jésus est aussi très attaché aux femmes faibles en danger : il préfère les marginales aux mères de famille. Ce n’est pas étonnant que Jésus dynamite autant la famille, parce que c’est un fondateur de sectes et dans cette perspective, il faut quitter la famille. Ce que défendent les chrétiens est plus proche de la vision d’Engels lorsqu’il écrit : « La famille protège le patrimoine, et pour le plaisir, il y a les putains, celles que sauvait Jésus  »*. * Quelqu’un qui se convertit a besoin de quitter sa famille : c’est normal ! Le fait qu’il faille quitter tout est le point de départ de toute conversion à quoi que ce soit. Il faut renier sa famille avant de pouvoir en fonder une.  Catherine Clément 

L’union de l’homme et de la femme symbole de l’unité avec Dieu

Pour Jésus, la famille est dépassable. Ce n’est pas la fin de tout : c’est un point de départ mais pas un point d’arrivée. Si on veut parler de l’anthropologie biblique, on voit que l’altérité sexuelle est fondatrice. Quand il les crée, il les crée double. Ils ne sont à l’image de Dieu qu’en tant qu’ils sont deux. La dualité est l’ouverture sur toute l’histoire de l’humanité. Il y a un dépassement de la famille, marqué par l’importance du célibat dans la culture chrétienne.  Le débat ne fait pas assez référence aux textes bibliques. Le rabbin Bernheim a commenté la Genèse de manière pertinente, les évêques auraient pu en faire autant. La famille est un point de départ indispensable, car elle est le début de l’histoire. Cette histoire a une fin, elle va vers le royaume de Dieu. La dualité met l’humanité en route par la procréation et par l’Histoire. Autrement dit, l’union de l’homme et de la femme est la plus forte qui soit. C’est un symbole de quelque chose de plus grand, de l’unité avec Dieu. Dire qu’il n’y a pas de référence à la sexualité et au mariage dans la Bible, c’est faux. Les textes de Paul sont plus anciens que les Evangiles. Une conversion met le couple en crise. Sur l’homosexualité, elle est désapprouvée dans les textes de la Bible, mais pas dans les Evangiles. A Sodome les habitants refusent surtout l’hospitalité et le refus de l’acte homosexuel concerne le moment précis de l’épisode biblique, mais pas l’homosexualité en tant que telle. Paul Thibaud

Des textes en contradiction avec les positions actuelles

Selon la tradition canonique, Jésus n’était pas marié, ce qui est étrange car c’est le premier né d’une famille juive. On peut se demander pourquoi il n’est pas marié. On peut le relier aux accusations de prostitution de sa mère, donc pour lui de bâtardise. Il vit avec des femmes d’une classe particulière, avec des copines ! Le Christ est une figure théologique, et l’Eglise une figure métaphorique. Si l’Eglise ne se réfère pas aux textes fondateurs du christianisme c’est parce qu’on y lit entre autres que les femmes enceintes sont maudites, qu’il n’y a pas de récit de naissance au sein d’une famille hormis celles de Jean-Baptiste et de Jésus, la première étant un ajout extérieur dans les textes. Ces textes sont ainsi en contradiction absolue avec les positions actuelles sur la famille et le mariage. Gérard Mordillat

Sons diffusés : 

  • Mgr Barbarin 20/12/2007
  • Musique *David et Jonathas * de Marc-Antoine Charpentier

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du 6 février intitulée « Rencontre autour de Samuel Beckett », cliquez ici.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......