LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Martin Parr lors d'une nouvelle exposition de photos sur le Brexit, 2019

Martin Parr, le Roi-Soleil

27 min
À retrouver dans l'émission

Touristes par-ci, touristes par-là... Le grand photographie britannique Martin Parr, membre de l’agence Magnum depuis 1994, nous parle photographie, perche-à-selfie ou encore Brexit. Il investit aujourd'hui le château de Versailles dans l'exposition collective « Visible – Invisible » au Trianon.

Martin Parr lors d'une nouvelle exposition de photos sur le Brexit, 2019
Martin Parr lors d'une nouvelle exposition de photos sur le Brexit, 2019 Crédits : MAXPPP - Maxppp

Des bateaux de croisière aux plages artificielles japonaises, des supermarchés irlandais aux champs de courses de Dubaï... Le tourisme, la société des loisirs, nos cultures consuméristes, sont au coeur de son travail depuis les années 1980. Martin Parr investit aujourd’hui le château de Versailles.

Ils étaient plus de 8 millions de visiteurs l’an passé à visiter la demeure du Roi-Soleil, en file d’attente ou en action, photographiant le château et autres lieux, mais, surtout, se photographiant. Fidèle à son sujet, Martin Parr rend visible l’invisible, à l’invitation du Château de Versailles, dans le cadre d’une exposition collective, à voir jusqu’au 20 octobre 2019.

Ce que les touristes photographient le plus à Versailles, c’est eux-mêmes. Ce qu’il y a de formidable dans le tourisme, c’est qu’il y a une mythologie de l’idée qu’on se fait d’un lieu, et le décalage ensuite avec sa réalité. (Martin Parr)

Photographe professionnel, il est touriste lui aussi.

Je suis un touriste comme un autre. J’arrive à un moment où les gens font la queue, mais moi j’ai un pass... J’ai un appareil photo important par sa taille. Quand il n’y a personne, ça m’intéresse très peu. Moi, je vais là où il y a le plus possible de monde. (Martin Parr)

Ces visites touristiques sont des pèlerinages. Il faut prouver qu’on est à tel endroit, il faut la preuve photographique. (Martin Parr)

Il s'intéresse aux foules, à leur composition, aux hordes de gens dans lesquelles on voit peu ce qu'il se passe et où règne un sentiment de claustrophobie....

C’est le contraire de ce qui est mis en avant dans la publicité. C’est peu confortable de visiter les lieux prestigieux au sein d’une telle foule. (Martin Parr)

Dans ce chaos, il peut attendre des heures avant de prendre la bonne photo.

Je suis expert en mauvaise photo : je prends plein de mauvaises photos avant de trouver la bonne.

La "bonne photo"... en voici quelques unes : 

"La perche à selfie, on ne peut pas lutter contre. J’adhère, et je suis attiré par tous les adeptes de la perche à selfie." Selfie de Martin Parr et Olivia Gesbert.
"La perche à selfie, on ne peut pas lutter contre. J’adhère, et je suis attiré par tous les adeptes de la perche à selfie." Selfie de Martin Parr et Olivia Gesbert.
Le photographe Martin Parr au château de Versailles (mai 2019)
Le photographe Martin Parr au château de Versailles (mai 2019) Crédits : Radio France
Le photographe Martin Parr (mai 2019)
Le photographe Martin Parr (mai 2019) Crédits : Radio France
Chroniques
12H03
3 min
Le journal du Festival de Cannes
Cavalier, la grâce même
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......