LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Maylis DE KERANGAL

29 min
À retrouver dans l'émission

« Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. » Réparer les vivants

Caroline Broué reçoit Mayli de Kerangal à l'occasion de la publication de Réparer les vivants (Verticales).

Maylis de KERANGAL
Maylis de KERANGAL Crédits : CB - Radio France

Maylis de KERANGAL : « Le cœur de Simon bat pendant toute la durée du vie sauf pendant ces quatre heures de voyage hors du corps. Il y a un aspect périssable de cet organe si important qui inscrit par la notion de temps l’idée de l’urgence. »

« J’ai voulu écrire un ouvrage sur le don, sur ce qui se passe avant. Après, c’est une autre vie qui commence, c’est la question de la vie avec l’organe d’un autre. »

« L’urgence elle n’est pas là dès le début. C’est au moment du clampage que quelque chose s’accélère. »

> L'avis de FRANÇOIS REYNAUD, Librairie des Cordeliers (Romans-sur-Isère) à retouver sur le site de notre partenaire PAGE des libraires.
La Petite minute de Thibaut Sardier est consacrée aujourd'hui à la lecture de Céline par Fabrice Luchini au Théâtre Antoine. Reprise de cette lecture du Voyage au bout de la nuit pour 20 représentations exceptionnelles.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Poursuivez votre écoute avec la seconde partie de La Grande Table et Pierre Rosanvallon encliquant ici.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......