LE DIRECT
L'écrivain Pascal Quignard le 28 octobre 2002 au café de Flore à Paris, après avoir reçu le prix Goncourt 2002 pour son livre "Les ombres errantes"

Pascal Quignard : "La langue française est le seul territoire que je reconnaisse comme France"

28 min
À retrouver dans l'émission

« Nul ne savait dire en quelle direction partait Hartnid. Personne ne savait de quoi il pouvait vivre. Il voyageait. Il voguait. Il chevauchait. Il ne restait pas en place. » L'écrivain Pascal Quignard raconte la naissance de la langue française dans "Les Larmes" chez Grasset.

L'écrivain Pascal Quignard le 28 octobre 2002 au café de Flore à Paris, après avoir reçu le prix Goncourt 2002 pour son livre "Les ombres errantes"
L'écrivain Pascal Quignard le 28 octobre 2002 au café de Flore à Paris, après avoir reçu le prix Goncourt 2002 pour son livre "Les ombres errantes" Crédits : FRANCOIS GUILLOT - AFP

"Il y a dans le visible, le fait d'être observé, quelque chose de très fatiguant." Pascal Quignard, La Grande Table

Ses livres sont souvent à cheval entre le roman, le conte et le poème. Dans sa façon de construire ses romans, Pascal Quignard part souvent de faits avérés ou de lieux existants, pour n’en extraire qu’un détail, à partir duquel il tisse tout son récit et son imaginaire. L’œuvre de Quignard, bien que très poétique et empreinte d’une mélancolie très puissante, est parfois reçue comme un bloc assez froid, rigide. Ceci est entre autres dû au fait que les personnages ne sont que très rarement traités sous l’angle de leur psychologie. Les personnages ne sont que des outils au service du récit et de la création d’images, de sentiments. Aujourd’hui retiré de la vie publique, vivant entre Paris et l’Yonne, il était jusqu’à peu très impliqué dans la sphère culturelle, avant de démissionner de tous ses postes : membre du comité de lecture et secrétaire général de Gallimard, Président du Festival d’Opéra et de Théâtre baroques de Versailles, Président du Concert des Nations. Lauréat du Grand Prix du roman de l’Académie française en 2000, et du prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes (Grasset), il publie son nouveau roman "Les Larmes" chez Grasset.

(Re)écoutez le documentaire "Un crâne fendu et quelques lignes pour la postérité : dernières nouvelles de Nithard"

En deuxième partie; nous recevons Javier Cercas.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......