LE DIRECT

Retour sur oeuvre - Edith WHARTON

30 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la parution chez Flammarion d'un volume contenant quelques uns des plus grands textes d'Edith Wharton (1862-1937) et de la nouvelle traduction de son chef d'oeuvre "Ethan Frome" par la romancière et essayiste Julie Wolkenstein , La Grande Table souhaite aujourd'hui se replonger dans l'oeuvre de la grande romancière américaine, amie d'Henry James, "mondaine sublime" et critique féroce de la haute bourgeoisie de son époque.

Découvrez ou redécouvrez cette femme libre de la Belle époque.

Julie Wolkenstein , justement, ainsi que Jean Pavans , grand traducteur de l'oeuvre whartonienne et lui-même romancier, sont les invités de notre première partie. Ils nous apportent leurs lumières sur cette oeuvre complexe, brillante, que l'on ne redécouvre peu à peu que depuis deux décennies...

Edith Wharton
Edith Wharton Crédits : Inconnu - Beinecke Rare Book & Manuscript Library, Yale University

Jean Pavans :

"Avant qu'elle ne se trouve et se reconnaisse comme écrivain, à l'âge de 40 ans, elle avait écrit un livre de décoration et fait construire un manoir comme un pastiche de chateau anglais du 18e."

"Elle était une grande dévoreuse de bibliothèque, et dans de nombreuses langues."

Julie Wolkenstein :

"Elle met en scène dans ses romans le milieu qu'elle connaît, le sien, la haute bourgeoisie. Mais là, étrangement, avec Ethan Frome , elle s'intéresse au milieu rural, même si elle continue à creuser les mêmes problématiques : l'amour, les ambitions massacrées par le réel.

JP : "Elle est un des rares écrivains féminins qui se projettent surtout dans ses personnages masculins."JW : "Mais notons que ce sont surtout des personnages d'hommes eux-mêmes victimes..."

Jean Pavans et Julie Wolkenstein
Jean Pavans et Julie Wolkenstein Crédits : TM - Radio France

JP : "Henry James a été déterminant pour Wharton : ils étaient amis, presque frère et sœur, mais il a pu nourrir une certaine jalousie à son égard car elle vendait plus que son maître."

JW : "Ce n était pas une experimentatrice de formes, son style est très sobre, et sans doute plus proche de Fitgzerald et de son art de l'ellipse que de James. Elle a les méthodes du 19e siècle, mais dans sa sobriété de style, elle annonce une écriture du 20e."

Sons diffusés :

Ethan Frome d’Edith Wharton lu Elizabeth Klet

Symphonie n°3 en Fa Maj op. 90 - III Poco allegretto de Johannes Brams, dirigée par Claudio Abbado

Daniele Lebrun sur France Inter (19/12/1993)

Extrait du Temps de l'innoncence , un film de Martin Scorcese avec Daniel Day Lewis et Michelle Pfeiffer

Ecoutez la chronique d'Aude Tortuyaux à 12h25 : elle nous accompagne aujourd'hui à Vienne, à l'occasion du Wiener Festwochen , un festival culturel qui s'y tient chaque année pendant 5 ou 6 semaines en mai et juin.

Retrouvez tout le programme ici !

Et poursuivez votre écoute de La Grande Table avec Edwy Plenel .

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......